Quand l’amour se fend la gueule

Publié le 5 Octobre 2006

L’expression « tomber amoureux » m’a toujours fait chuter dans un abîme de perplexité.
Je sais bien qu’un coup de foudre peut faire choir n’importe quel tombeur de bon poids et de haute stature, mais de là à se casser la gueule grave par terre.

C’est le verbe « tomber » qui me gêne en fait.
C’est la chute d’un corps (quelconque et de tout sexe) soumis brusquement à la pesanteur et attiré au centre de la terre par la gravitation universelle de chez Newton.
Ce n’est que dans un seul sens donc : De haut en bas.
Ou éventuellement cul par-dessus tête (Hum, hum…)
C’est complètement contradictoire avec l’autre expression : « l’amour donne des ailes »
Pourquoi l’amoureux de tout sexe se casserait-il la gueule ?
Criblé par les atomes crochus ?
Percé de la flèche de Cupidon ?

En fait l’expression « tomber amoureux » vient de « tomber malade » qui vient elle-même de « tomber par (ou dans) la maladie.
L’amour est donc une maladie au même titre que la varicelle ou l’épanchement de synovie.
Bon c’est vrai que l’on voit parfois des amoureux dans tous leurs états hein !
Des vrais zombis : Ils ne voient, ils n’entendent plus rien ni personne ; ils ne mangent plus ; ils ne dorment plus ; ils ne s’intéressent plus à rien qu’au sujet de leur amour.
Si ce genre d’attitude est très romantique, elle n’en est pas moins dangereuse, c’est sûr.
L’anorexie rend malade grave et la distraction peut faire trébucher dans la rue et pour le coup et vous faire tomber et vous envoyer à l’hôpital.
L’amour est une maladie comme elle a ses maladies et ceux qui tombent amoureux (surtout de nos jours) peuvent tomber malades et se retrouver dans leur tombe.
Souvent tombent ceux qui roulent des patins à tombeau ouvert hein !

L’étymologie du mot « tomber » est très discutée car ce verbe est ancien et courant.
Il y a deux écoles :
Ceux qui le tirent de l’Italien « tumba » (tomber la tête la première ou culbuter)  et qui aurait donné le vieux mot français « tumber » ;
Et d’autres qui le voient venir de l'ancien haut Allemand « tumon » (tournoyer, trébucher, sauter) par le mot français « tumer »
Le verbe « tomber » n’a à priori rien à voir avec la tombe, ni le tombeau, mais par contre, fricote grave avec le tombereau et son conducteur le tombelier (Un mot que je viens d’apprendre, grâce à XmlLittré, un site en lien à droite, tout en bas, pub)

Ceci étant, l’expression « tomber » amoureux existe ainsi en Anglais « To fall in love » : Ce qui a fait dire à Einstein : « La gravitation ne peut être tenue responsable du fait que les êtres humains tombent amoureux » (d’où ma question du jour !)

Enfin, pour illustrer mes conneries, je livre à vos regards amoureux ce tableau « à pisser de rire » de Lorenzo Lotto (1480-1556) : Cupidon et Venus (NY Metropolitan Museum of Art)

CupidonEtvenus

Je suis sûr qu’il y a beaucoup de petits garnements qui aimeraient tomber amoureux en jouant ainsi au « lotto »
Moralité : Quand on tombe amoureux, on ne se casse pas toujours la gueule ; on peut aussi se la fendre.

Fin de loup

 

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Le Dico

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lewis 06/10/2006 15:32

L'amour est-il une maladie sexuellement transmissible ?

Bluemoon 06/10/2006 13:08

Les bras m'en tombent ! Et je m'écroule de rire. Quel classe ce Lotto ! Et tous ces petits noeuds partout ! Et le téléphone portable accroché au rideau ! Quant au gnome qui joue au morpion...

honey 06/10/2006 09:53

et "tomber enceinte" alors?Expression usitée dans le Midi...Ne dirait-on pas que la grossesse est une maladie?

Max 06/10/2006 00:43

L’amour rend aveugle ouais ! le gnome confond Venus avec une pissotière alors qu’elle ressemble beaucoup plus à une commode Louis XVI (le terroir du bas est mal refermé).

Roxane 05/10/2006 22:24

On se relève aussi... ;-) Et certains, alors debout, sont encore amoureux !lol

Coco 05/10/2006 21:33

:)Merci pour cette note! Elle pouvais pas mieux tomber!