Lansquinons sans péril

Publié le 27 Novembre 2006

Si quelqu’un un matin vous annonce qu’il vient de lansquiner son liquidambar, n’appelez pas les urgences ni la police car il n’y a absolument rien de grave.

Tout va bien.
Le monsieur a seulement voulu vous dire qu’il avait arrosé un arbre avec de l’eau de pluie ou avec son urine.

Le verbe « lansquiner » est en effet un synonyme de pleuvoir, mouiller ou d’uriner.
Plus exactement de « flotter » et de « pisser » car il s’agit d’un très vieux mot d’Argot qui vient probablement de la contraction de « lancer » et de « urine »
L’adjectif « lansquiné » est synonyme de « mouillé »
A noter que « lansquiner » n’a rien à voir avec « lansquenet » (fantassin allemand) venant de « Landsknecht » composé des mots allemands, « Land » (pays) et « Knecht » (serviteur).
On peut toutefois les réunir dans l’expression « Il pleut (ou il lansquine) des hallebardes (ou des guisarmes) » comparant la chute profuse de pluie à une haie touffue d’armes d’une troupe de lansquenets qui toutefois se font de plus en plus rares dans nos belles provinces.

Quant au liquidambar, c’est un arbre à feuilles caduques de la famille des Hamamélidacées qui ressemble fichtrement à l’érable par son feuillage pourpre de l’automne.
Son nom plus ou moins hispanisant signifie « ambre liquide » car il produit une résine dont on extrait le styrax (ou benjoin) qui donnera son nom au polystyrène et même au styrène mal poli et qui fit le grand bonheur notamment des mâcheurs chewing-gums mal polis ou pas et de dentistes du même bois.
Le liquidambar est un peu l’arbre à malabars ou à carambars en définitive.

Or donc, c’est sans aucun péril que, puérils, nous lansquinerons de nos hallebardes les liquidambars automnaux.

Fin de loup

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Le Dico

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

don peltardo 28/11/2006 11:17

cheulou ton delire

melusine 28/11/2006 08:43

"Fiston,Nos chasses n'ont cessé de lansquiner depuis qu'on t'exbalança sur le grand trimar ; une longe s'est ésgarée depuis qu'à tézigue nous avons brodé sur le mince pour notre décarade du pré, tu dois penser combien nous crossions de voir nos durs riblés que de plus belle!!!Nous déposons à tes paturons nos demandes de rengraciement,et si tu veux nous exbalancer du bord de la lance, nous te jurons de ne plus goupineret d'aller à la chique prier le ratichon de te dire des messes Nous laissons à ton orgue le sort de nos larques,et nous espérons que tu voudras bien les rendre à leurs marpeaux,si toutefois elles veulent rengracier sur le goupinageet renoncer à la tire aux dardillons"

Bluemoon 28/11/2006 08:36

Ce jour, il pleut comme vache qui lansquine, ou il lansquine comme vache qui pleut. Au choix. Quand à la mamelle idacée...

Doudou Janis 27/11/2006 23:16

Lansquiner dans un violon....voilà a quoi servent mes coms....Signé : Manekenlansquin

melusine 27/11/2006 21:46

bin moi.....je préfère aller gangasser la toctène!!:)))

anita 27/11/2006 21:44

"Ah quelle disgrâce d'être fauchéquand il lansquine de l'eau de vaisselleet de n'pas savoir où coucherentre la lune et la chandelle"(mac orlan)

werewolf 27/11/2006 20:57

A lansquiner des hallebardes sans peril, on se soulage sans gloire.Ceci dit, il vaut mieux lansquiner des hallebardes que pisser des lames de rasoir !