Nul ne se chargera assez du poids des mots

Publié le 30 Mai 2007

Je ne sais pas qui est l’hurluberlu qui a inventé le synonyme, mais il doit être maudit béni à jamais.
Bon, comme on ne le retrouvera jamais, je vais le baptiser illico : Nous l’appellerons désormais « Nonymes de Sinos ».
Il ne me reste plus qu’à lui inventer une vie palpitante et déjantée comme celle de tous les loups-garous illustres (ou pas)
Car le synonyme est une grande chose indispensable dans toutes les chaumières et les tanières qui se respecte.

Je rappelle aux cancres las qui se curent le nez en regardant le sexe des mouches gothiques fluorescentes au fin fond de la blogosphère que le mot synonyme est un adjectif ou un nom masculin qualifiant ou désignant d’autres mots ayant la même signification avec toutefois, quelques nuances que le commun des mortels, faute de temps et d’intelligence, s’emploie à oublier.
C’est bien triste l’oubli d’un être comme d’un mot hein ?

Pourtant derrière chaque mot il y a toute une histoire, des foules de gestes et de sentiments et un tas de gens qui l’ont prononcé et même, qui l’ont écrit.
Allez savoir avec quel souffle, quelle salive, quel sang, quelle pensée, quel clavier, quel papier, quelle pierre ou quelle encre.
Pourtant encore, les paroles et les mots, c’est tout ce qui nous reste avant et après l’huissier ou le grand recyclage des familles et de la vie.
Je me demande souvent combien de mots ont été prononcés ou écrits sur cette planète depuis que l’humanité est Homme.
Un nombre incalculable sûrement.
Je me demande aussi combien de mots seront encore prononcés ou écrits jusqu’à ce que l’Humanité soit muette pour des siècles et des siècles.
Un nombre indécidable sans doute (comme disent les mathématiciens)

Surtout que pour ma plus grande joie, on en invente tous les jours des mots hein !
Tiens, par exemple, aujourd’hui, le jeune (Bas) Saxon et néanmoins Allemand Wabbi (le blogue de Nils, en lien à droite, pub) a inventé le mot français « grand-monde »

Le mot « grand-monde » signifie désormais « la foule », et le synonyme de grand-monde est sans doute : « multitude » ou « beaucoup de gens » et quand « on ne connaît pas grand-monde » c’est que l’on a seulement une toute petite poignée de main d’amis sur lesquels on peut compter jusqu’à la mort.
L’amitié n’est pas un vain mot et n’a aucun synonyme sérieux nulle part dans le grand monde.

Aujourd’hui, 30 mai de l’an de grâce 2007, le mot « grand-monde » a désormais sa place dans notre belle langue française comme tous les autres ; pas plus, pas moins.
Car tel est mon bon plaisir.
Ah mais !

Fin de loup

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Le Dico

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

STV. 31/05/2007 11:41

ça n'a pas changé ici. Tant mieux. :)

Martin Lothar 30/05/2007 22:05

Laouen : Ben oui partout hein !Alf mon chaton : Ce qu'il y a d'insuportable avec les chats, c'est qu'ils ne savent pas ouvrir les portes eux-mêmes (et pas les refermer non plus) Miaule au vieux que "oui, il a raison" mais pourquoi pas inventer le plus de mots possibles en fait et surtout si c'est un "non-francophone" (hélas, ça existe...) qui le fait hein ? Ceci étant, il y a en Belgique, en Suisse, au Canada, en Afrique et ailleurs des tas de mots français - francophones, franchouillards - qui dorment comme des fainéants et que je suis bien résolu à sortir de leur lit à grand coups de pompes dans le Q - ou autre lettre hein ! Ah mais !

Alf 30/05/2007 21:51

PS: Grosse lèche à Nils aussi. NA

Alf 30/05/2007 21:49

Guillaume, mon petit toutou, il ne faut pas me confondre avec le vieux que je garde uniquement parce qu'il sait ouvrir le frigo !ALFPS : il ne faut pas lui dire mais pour une fois je suis d'accord avec le vieux - pourquoi ajouter un trait d'union à une expression qui existe déjà sans ??? Parce qu'on n'a pas la l'immense bonheur d'être né chat ??? Parce que le toutou à ses ragnagnas de pleine lune ???Allez, grosse lèche quand-même.Ze best cat in ze world.

laouen 30/05/2007 21:41

Nils: invente tous les mots que tu veux! que le néologisme soit libre, je le veux!Nonyme de Sinos, avec un nom pareil, c'était pas un copain de Sodomos de Dyptère?Pfft.. déjà à cet époque ils glandaient, inventaient des mots, en **** des mouches...bises(poutous, smacks, bécots, etc)

Martin Lothar 30/05/2007 21:36

Alf, mon petit chat : il s'agit de "grand-monde" en un seul mot avec trait d'union. Monsieur Google sait être un cancre aussi (comme nous tous d'ailleurs...)

Pierre-Jean 30/05/2007 21:28

Vous reverrez votre dossier après la pleine lune Monsieur le loup-garou !

Pierre-Jean 30/05/2007 21:26

Re PS :extrait du Petit Robert 2007 : IV Les hommes 1 (1530) Le monde; du monde : les gens, des gens; un certain nombre de personnes. Il y a beaucoup de monde, trop de monde; il n'y a pas grand monde, presque personne. J'entends du monde dans l'escalier. « Du monde en blouse blanche se hâtait » (Aveline). Loc. (1688) Se moquer, se fiche, se foutre du monde.

Pierre-Jean 30/05/2007 21:25

PS :Il y a 502.000 occurrences dans Google pour la chaine "pas grand monde"

Pierre-Jean 30/05/2007 21:21

PS :Il y a 502.000 occurrences dans Google pour la chaine "pas grand monde"

Pierre-Jean 30/05/2007 21:17

Nils est Belge peut-être parce que l'expression : "il n'y a pas grand-monde" dans le sens (phonétiquement) "y a nai branmin djan" je l'ai entendu souvent dans mon coin de Wallonie tout proche de la Picardie.