L’enfance d’un faucon

Publié le 15 Décembre 2005

J’ai toujours été fasciné par les photos de Bernard Faucon.
Je crois savoir pourquoi…
En voilà encore un qui épuise son œuvre à déconstruire patiemment son enfance ; à la reconstruire de superbe manière pour finalement ne jamais en sortir.

faucon18

Les images de Faucon sont truquées : Ce sont des coups montés de toutes chairs pas mêmes pubères, de toutes pièces, de postiches en plastique et de paysages improbables.
Ce sont des comédies et des tragédies en un seul acte et figées à jamais dans des lumières fortes, surnaturelles et des cadres rigoureux.
La nature est bonne fille et bonne compagne de jeux.
Ce sont des jeux infinis de fins d’été que de vieux enfants organisent dans des terrains vagues ou de vagues campagnes en attendant l’âge et l’école.
Il y a des chambres nues et rustiques vibrantes de tendresse et de cordes, de fétiches et de masques, de nostalgies ou de sommeil, des lieux d’abandon et de ruines, des décors parfois postiches où de jeunes garçons promènent indolents la nudité de leurs rêveries et la pureté de leur corps
Et vice vertu.
Il y a parfois de vrais garçons parmi les faux mannequins.
Et vice vertu
C’est d’une pudeur insolente ou d’une impudeur innocente.
Et vice vertu

faucon23

Au réveil, les héliotropes imberbes, dressés sur la couche immaculée, s’aspergent du soleil mâle et paternel et commencent en fièvre à échafauder des cabanes de bricoles et des aventures sans faiblesses, mais toujours inachevées.
Devant eux, éblouissante, la fascinante lumière dorée du matin, la promesse d’un jour épuisant de courses, de fouilles laborieuses, de trésors inédits, de trouvailles et de rencontres insolites.

faucon24

Derrière eux, s’ouvre une porte et dans la chambre se glissera bientôt le monstre velu et verruqueux de la puberté, de l’ordre et de l’adulte raison.
Demain, ils ne seront plus les mêmes : Ils gratteront leur acné ; ils se haïront tous, le monde entier et eux-mêmes avec et sentiront des pieds.

Une rétrospective des photos de Bernard Faucon vient d’être publiée dans un gros bouquin magnifique édité par Actes Sud : J’ai sauté dessus l’autre jour à la FNAC : Toutes ses photos et des textes superbes.
Ce photographe peut finalement n’intéresser que ceux qui ont un jour rêvé d’être un pirate exilé avec son trésor sur une île déserte ou un indien perdu tout nu dans la nuit sauvage.

Un lien pour ceux qui aiment ou qui voudraient découvrir :
http://www.xs4all.nl/~geraci/faucon/faucon.html

Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Quantiques du loup

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

zeugme 19/12/2005 03:54

GrUuUUuuUuuuUU !

laouenanig 17/12/2005 12:08

Moi, une squaw à ligoter puis à libérer...quel programme interessant!j'espère que ce n'est pas nue dans la nuit sauvage...quoi que, la pleine lune çà doit rechauffer!merci de m'avoir fait rire, çà fait du bien..Zeugme joue avec son zizi?m'enfin? tu as branché des ouèbes cames espionnes chez tous tes lecteurs? on se redresse, on sourit, on est habillée correctement, c'est bon, je maitrise...

martinlothar 16/12/2005 21:14

Laouenanig : Bravo ! La lumière avant tout. Tiens, tu ferais une bonne squaw à ligoter, puis à libérer bravement. You you you !Zeugme : Laisse ton zizi tranquille !Ab6 : T'inquiète pas, c'est toujours comme ça la première fois.

ab6 16/12/2005 20:10

eh bien moi, j'aimais pas les photos, mais apres avoir lu martin Lothar, j'les aime !ca m'inquiète.

zeugme 16/12/2005 01:51

Je suis plus souvent nu que la moyenne, mais (ou : par conséquent) je n'en rêve jamais. Malgré ton enthousiasme, que je respecte soit dit en passant, je ne suis pas vraiment attiré (probablement justement à cause des garçons (quoique je serais passablement plus gêné si on y substituait des fillettes)). Cela dit, c'est techniquement très beau, comme photo.

zeugme 16/12/2005 01:51

Enfin bref, un autre commentaire inutile et égocentrique :B

laouenanig 15/12/2005 21:10

même sans trésor...même pas forcément tout nu dans la nuit sauvage...mais forcément attirés par la lumière...