Demain, il faut aller voter... (Référendum, le premier tour - épisode 3)

Publié le 28 Mai 2005

Classé dans la série : « Les colères du loup-garou »

Résumé des épisodes précédents - Voir plus bas : Je vais aller voter demain mais je ne sais pas quoi.

L'angoisse monte soudainement.

Le scrutin est maintenant à une poignée d'heures.
Allez hein, deux poignées et basta.

Comme je l'avais ourdi, j'ai préparé mon bulletin à moi avec écrit en gros :
Zut
A tout hasard si vraiment je ne me décide pas d'ici l'isoloir.

Faut-il que je rajoute un point d'exclamation ?
Zut !
Ou alors trois petits points : j'aime bien les trois petits points, c'est comme les trois petits cochons, les trois mousquetaires, les trois mâts, les trois capitaines... Basta.
Oui, les trois petits points c'est plus énigmatique : ça fait celui qui a réfléchi dans l'ombre et qui éventuellement étendra sa main vengeresse si les autres ont voté des conneries.
Zut...

Ou alors je mets autre chose.
J'ai écarté le merde d'emblée.
C'est trop français ringard.
Ou alors : " Je vous nique tous"
Oui mais bon après il faudra assumer... si je suis un vrai démocrate comme j'aime me l'entendre dire.
Et il y en a qui puent des pieds et d'ailleurs et d'autres qui sont complètement vérolés.
Non "Zut" c'est pas mal.
Bon d'accord, c'est un peu vieillot.
Mais bon, je ne suis plus un gosse.

Ceci étant, il va falloir que je retrouve ma carte d'électeur.
On est pas sorti de l'auberge Martin !
Parce que les bureaux de vote c'est comme les boîtes de nuit : on y rentre pas sans tatouage.
Bon c'est plus silencieux que les boites de nuit c'est sûr.
Et puis on n'a pas le droit ni de fumer ni de boire et encore moins de danser.
Oh tiens, j'aimerais bien danser avec les loups dans un bureau de vote, complètement à poil - le pied !

Où ai-je foutu cette carte ?
Remarquez je pourrais y aller avec ma carte d'identité.
Mais je ne sais pas où elle est celle-là non plus.
Non, non, je ne suis pas un sans papier : de la paperasse c'est pas ce qui manque chez moi : ça pousse comme le chiendent et j'ai la mauvaise habitude de tout mélanger régulièrement dans un souci débile d'ordre et de propreté.

C'est le genre de truc que je mets en marque page dans un bouquin çà.
Je regarde dans le Rimbaud mais non.

Que lisais-je à la dernière élection ?
Le catalogue de la Redoute peut-être.
Ce qui m'intéresse à la redoute c'est la rubrique slips et caleçons.
Il y en a de pas mal.
Mais il faut que je retrouve ce catalogue que j'ai certainement jeté dans une crise panique quelconque.
Sans avoir commandé de quelconque slip d'ailleurs.
Je ne commande jamais rien finalement.

Je suis sûr que demain pour aller voter je partirai en oubliant mon bulletin Zut.

On verra.

Fin de loup.

Publié dans #Angoisses

Repost 0
Commenter cet article