Demain, il faut aller voter... (Référendum, le premier tour - épisode 4 - Le retour)

Publié le 29 Mai 2005

Classé dans la série : « Les colères du loup-garou »

J'ai voté !
Ah la la !
Quelle aventure !

Finalement je n'y suis pas allé en bermuda ni pieds nus.

J'ai retrouvé ma carte d'électeur : elle était à sa place.
Ainsi que ma carte d'identité.
Et le catalogue de la Redoute Automne Hiver 2003.
Par contre je n'ai pas encore retrouvé ALRTP de Marcel P.
J'ai donc emporté le catalogue de la Redoute ci-dessus déjà mentionné pour lire et me détendre dans l'isoloir.
Avant de prendre un décision.

J'arrive au bureau de vote.
Je pensai arriver dans un désert, genre Sahara, mais je me retrouve dans un Carrefour un jour de solde de la foire aux vins.
La foule.
Hurlante
Agitée
Mais pas de caddies.
Des gosses partout même sous les bureaux de votes.
Ils jouent à cache-cache
Est-ce bien légal tout cela mais bon.
Je m'en fout

Une queue par possible à chaque bureau de votre (trois)
Des queues donc dans tous les sens.
Une vrai partouze républicaine.
Je m'approche de la table d'entrée pour prendre une enveloppe.
Bousculade
Quinze personnes m'ont précédées.
On solde les enveloppes et les bulletins ?

Je sors mon portefeuille pour prendre les cartes de truc et de machin.
Dans le geste, j'extirpe  mon bulletin "Zut..." qui tombe par terre.
Et disparaît sous le bureau.
Une petite main le ramasse rapidement et regarde...
Le gosse veut sortir de sous la table pour montrer mon Zut à son père
Il se cogne grave la tête.
Hurlement
Le gosse en pleurs se lève en brandissant mon Zut
Son père le lui arrache des mains.
Il va y avoir un mauvais quart-d'heure...
Où t'as trouvé ça ?
Le gosse se retourne vers la foule interloquée et inspecte les suspects.
Finalement il désigne une dame devant moi...
Ouf !
Mais on se croirait chez Outreau.
C'est à vous ce papier Madame ?
Je sens monter le malaise le scandale, le lynchage d'une innocente...
Je prends le partir de fuir.
Je suis un lâche.
J'ai honte.

Au passage et sans trop regarder je saisis une enveloppe et un bulletin.
Je ne vois pas si c'est un oui ou un non.
Un non ou un oui - Pour ne pas influencer le jury.
On verra dans la queue...

Je me rue vers l'isoloir et en même temps je glisse le bulletin dans l'enveloppe.
Aucun isoloir n'est libre.
C'est la folie ce référendum.
Ils ont peut-être tous appris récemment qu'il n'y avait pas de second tour...
Je prends la première queue venue - si 'j'ose dire.
Mais c'est la plus longue.
Il y a des jours où ça ne fait pas plaisir ce genre d'opportunité.
Coup d'oeil (et de bol) - zeugme - la queue est celle du bureau 10 et moi je suis titulaire à vie du bureau 9 où il n'y a personne.

Je saute vers l'urne funèbre n° 9 et tend mes cartes et mon enveloppe avec un sourire non dissimulé.
Le préposé prends les cartes et me rend l'enveloppe.
Il donne une carte à sa collègue et annonce mon matricule républicain.
Une troisième préposée compulse alors l'inquiétant registre des citoyens happy fellows.

Là-bas, le procès Outreau-Zut semble s'être terminé.
Mon Zut a dû partir dans une poubelle.
Ma carrière politique est finie.
Aux ordures.

Soudain, j'entends crier mon nom.
On hurle au loup.
Je frémis...
Puis on m'invite à insérer mon bulletin - ce que je fais sans attendre.
C'est rigolo de voter quand même...
Je vois tomber mon enveloppe à travers les parois glassnosk de l'urne.
Non sans une petite érection.

Alors là, je m'aperçois que je n'ai pas regardé quel bulletin j'avais mis trop rapidement dans l'enveloppe.
Maudit gosse !
Petit con !
Bon vas je te pardonne...

La fête est finie...

Je repars la tête basse, honteux, déçu, vidé.

Je ne saurai jamais ce que j'ai voté !

Je n'aurai même pas profité de la nostalgie d'un retour à l'école primaire.
Une fois de plus, je ne sais pas ma poésie...
Finis les touche-pipi...
Adieu Eric.

Je n'irai pas ce soir au Champs casser des vitrines et jouer du trombone.

Et il n'y pas de second tour dimanche prochain.

Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire dimanche prochain ?

Fin de loup.

Publié dans #Angoisses

Repost 0
Commenter cet article