Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Imagine (Oui je délire, je sais)

31 Mars 2006 Publié dans #Angoisses

Classé dans la série : « Les colères du loup-garou »

J’imaginais que Jacques Chirac allait démissionner.
J’imaginais que dans la foulée, il y aurait eu des manifestations de joie intense dans toutes les rues des villes de notre beau pays (100 pour la police et 100 millions pour UFC Que Choisir)

J’imaginais que dans la foulée, nos beaux syndicats résistants et représentatifs de mon cul, issus de la loi de 1947 (et même de 1936) allaient se dissoudre dans un mouvement démocratique, à développement durable et enfin réformateur.
Oui je délire, je sais.

J’imaginais qu’on allait enfin dissoudre le Parti Communiste Français pour références constantes et nazifiantes à des crimes historiques, mais non encore officiels contre une certaine humanité (sans papier et sans mémoire, il est vrai).
Oui je délire, je sais.

J’imaginais que n’importe quel parti était mis au pouvoir par défaut et malgré lui – Putain quel stress !)
J’imaginais alors que ce parti allait, faute de mieux, se résoudre à soumettre au référendum populaire et néanmoins démocratique – Putain, quel stress - (Si tu ne votes pas, tu meurs ou tu fermes ta gueule et tu arrêtes de nous gonfler les couilles en cassant des bagnoles) une nouvelle constitution (française hein ! Commençons doucement) donnant tout pouvoir au peuple et aux travailleurs de mes deux et surtout aux contribuables votants (qui est le plus chiant et exigeant de tous, on ne sait pourquoi, mais bon !)
Oui je délire, je sais.

J’imaginais que la haute administration française ne serait plus ni factieuse, ni corrompue ni népotique.
Oui je délire, je sais.

J’imaginais que le Parti Socialiste allait enfin rompre avec le CAC 40…
Oui je délire, je sais.

J’imaginais que j’allais connaître enfin le nom de mon député.
Oui je délire, je sais.
J’imaginais qu’il allait enfin représenter mes maigres intérêts ou du moins qu’il allait enfin respecter au mieux le mandat que j’aurais « négocié » avec lui le plus souvent possible.
Oui je délire, je sais.

J’imaginais que les impôts locaux que je paye seraient dorénavant destinés à rendre ma ville plus propre, plus moderne, plus belle, plus charitable et serviraient notamment à entretenir les églises médiévales et les musées de tout temps plutôt qu’à construire des stades à crachats ou des mosquées douteuses.
Oui je délire, je sais.

Etc.
Oui je délire, je sais.

J’imaginais que tout cela, étant effectué dans un bonheur démocratique indéniable, allait contaminer toute l’Europe, voire le monde entier telle la grippe aviaire ou l’ESB et qu’enfin je pourrai me sentir un homme, un contribuable, libre, responsable et fier d’être européen.
Oui je délire, je sais.

J’imaginais …
Je vais me coucher maintenant…
Je suis définitivement un con et un esclave.

Imagine est une chanson de John Lennon (comme dit Zeugme

Fin de loup

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Doudou Janis 04/04/2006 02:21

You had a dream to ?

honey 02/04/2006 12:14

Pour ta fièvre, je te poserai des compresses d'eau froide sur la tête, je te ventilerai ton corps fiévreux avec des palmes, je distillerai de l'essence de lavande afin que l'atmosphère de ta chambre se purifie.Maintenant, aprés avoir lu ceci, et y avoir cru, je t'affirme:"oui, Martin tu délires!"

laparhasard 01/04/2006 16:49

con? exclave?ou simplementreveur?

le platane 01/04/2006 10:43

Comme un vieux loup, dans les boisEn fuyant le pire.Je suis resté tout seul avec moiPrès des montagnes où l'on respire.Rien ne va est une chanson de Vladimir Vissotsky, (décédé comme Lennon en 1980)traduite du russe et adaptée par son épouse, Marina Vlady

laouenanig 01/04/2006 10:40

nan, il peut aussi écrire:j'imagine Jacques Chirac, aller démissionner... (comme j'imagine JC aller pisser...)Nan, c'est pas Français non plus...Mais faut lui pardonner:Pas facile de faire des notes aussi longues, déjà, on le fatigue tous et toutes (sauf Lewis) avec nos kilomètres de bla bla...Pis: menteur!!! tu n'es pas allé te coucher!t'as posté à 22h12 et t'étais chez moi à minuit!!!Nan!!! j'ai pas voulu dire chez moi "chez moi", mais simplement sur mon blog!ou alors, l'as un Mac dans sa chambre, et il nous lit couché...Un con et un esclave...Non, libérons le Martin! Vive le Martin libre!!Quand à ta phrase:"J’imaginais que j’allais connaître enfin le nom de mon député.Oui je délire, je sais."si on réfléchit bien:tu pourrais écrire:"oui, je d-élire: du préfixe "dé" privatif, et de "élire", élire ton député quoi!Donc, tu chercherais en fait, à dé-élire ton député,à le virer quoi! inutile donc de retenir son nom..Député: si on cherche dans le dico de l'éthyl au logis breton, veut dire:dé(préfixe privatif) puté (qui a des apparences de pute)...Avant, ce devait être un mec dépravé, mais plus maintenant! j'en suis heureuse pour toi.Kôa? c'est vraiment tiré par les cheveux mon truc?je sais... pourtant je me suis couchée tôt hier soir...

Enn' 01/04/2006 09:55

Mon 'tit Martin, ta langue a fourché sur le clavier : c'était "allait" démissionner.Signé l'incorrigible araignée...

Enn' 01/04/2006 09:54

d'avril