Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Res nullius ou l’ours en papier (Da ursi code)

29 Avril 2006 , Rédigé par Martin-Lothar Publié dans #Bestiaire

Quand le loup embrassera le mouton, un million de singes penseront qu’ils sont des hommes.
(Balthasar Klossowski de Rola, dit Balthus, peintre, 1908-2001)

Res nullius (ou la chose de personne) est une expression juridique signifiant qu’un bien meuble, immeuble, ou un animal n’appartient à personne ou n’est sous la garde ou la responsabilité de personne.
Cette expression a pour corollaire l’article 1385 du Code Civil : « Le propriétaire d’un animal ou celui qui s’en sert, pendant qu’il est à son usage, est responsable du dommage que l’animal a causé, soit que l’animal fut sous sa garde (attaché, enfermé - NDA) soit qu’il fut égaré ou échappé »
J’attire votre attention sur les termes « que l’animal a causé » cela ne veut pas dire « des dommages causés à l’animal lui-même »

daursicode

Da ursi code :

Bon, vous savez que l’on vient récemment de lâcher (dans tous les sens du terme) des ours dans les Pyrénées de chez France qui résistent toujours depuis la mort de Louis XIV (les Pyrénées, pas les ours pfff !)
Ces ours des Carpates sont des res nullius et aussi des immigrés (avec papiers) qui n’ont rien demandé (surtout pas à venir dans ce pays de singes débiles) et qui vont en prendre plein la gueule pour pas un rond non versé par le syndicat d’initiative local.

Pourtant, je trouve ça merveilleux que l’on réintroduise des ours slaves, des loups musulmans, des escargots à pneus, des baleines roses, des grenouilles à électrodes, des chats aviaires, des mammouths fleuris, des dinosaures fonctionnaires ou autres êtres pensant dans le beau pays de Voltaire, de Rimbaud, de Rousseau, de Chirac, de Mitterrand, de Coluche, de Le Pen  et de Panurge.
Ça fait rire les enfants trisomiques, les écolos du dimanche soir et les technocrates dînatoires au journal de 20 heures.
J’en remue la queue incontinent grave et je m’en branle de joie jusqu’à asperger profusément le plafond de mon sperme inutile et tiède.
Sauf que… (Comme on dit à la CAF du 9-3 et à Bercy)

Sauf que dans sa grande tradition de plouquerie profonde (depuis 1789 au moins), notre bon pays peuplé de ses élus de père en fils, de ses syndicats qui sont toujours pour tout ce qui est contre et contre tout ce qui est pour, de ses intellectuels de boîte de nuit louche, de ses bourgeois de supermarché low-cost, de ses médias de contrebande, de ses écologistes urbains et tutti quanti de chez Nimportekoi & Démago bobo réunis s’y sont pris comme mon cul dans une boîte de sardines lesbiennes lepénistes et bovéistes.
Effroyable de connerie !
Un CPE bis, mais en plus débile.
Etait-ce possible ?
Oui, la France l’a refait !
Maintenant, j’ai des peaux d’ours à vendre et pour pas cher hein !
C’est tout bénéfice pour moi.
Je m’en ferai une couverture pour l’hiver et surtout pour les prochaines élections.
La viande, la pub, la démagogie et la graisse (s’il y en a), je vous les laisse pour la coupe de foot de chez Mondial.

Comme je l’ai commenté au Platane, auteur de l’excellent blogue du même bois, réintroduire des ours dans ces conditions-là, c’est construire des crèches en zone inondable.
Et sans assurances en plus, (sauf la charité bien connue et inépuisable des pompiers et du contribuable moyen qui est l’homme qui ne verra jamais l’ours et qui comme lui, va bien finir par se lasser de tout ce sinistre cirque)

Bon, il faut peut-être dire là que l’ours est un mammifère plantigrade omnivore.
Il faut surtout rajouter que c’est un animal sauvage (soulignons)
L’ours est sauvage, carnivore à ses heures et animal toute la journée : c’est un fauve (soulignons)
C’est un prédateur (soulignons)
Certes, ce n’est pas donné à tout le monde de le savoir.
Et un fauve prédateur a ses exigences bien cadrées et bien « légitimes ».
Comme tout le monde de chez Trentecinqheure.
Notre bonhomme ours exige avoir toute sa chaîne écologique disponible à toute heure (fruits, viandes, légumes, miel, poisson, caviar, tsunamitsu, café et addition)
Il veut avoir un territoire bien à lui où il pourra courir tout à son aise partout où il ne sera emmerdé par aucun autre prédateur et surtout pas des pingouins dominicaux en tennis, sac à dos et APN de chez Canon.
Et ce ne sont pas les bergers allemands, belges, picards ou autres chiens de traîneau polaire se morfondant graves dans leurs vingt mètres carrés parisiens qui aboieront le contraire, hein !
Chienne de vie et chien de pays de singes obèses à 4X4 !
S’il n’a pas tout ça, notre bonhomme ours va se démerder pour le trouver comme tout syndicaliste moyen.
Il ira chez Mac Do ou Carrefour de chez Berger ou Apiculteur subventionné (qui joue du piano debout) et à l’aide de ses cent cinquante kilos (au plus bas) ira défoncer les clôtures sécurisées de Castorama pour faire ses courses comme il faut et les doigts dans le nez.
En plus, notre bonhomme ours est loin d’être con de chez Sportif.
Bon, si quelqu’un de chez Trouducu trouve quelque chose à y redire, notre ours sait très bien aussi foutre des baffes qui décapitent son homme aussi sec qu’un particulé une nuit du quatre août.
Et il faudra l’abattre comme un rat.
En France, pour les ours, c’est le zoo ou la mort.

Bref, vous avez compris que j’adore les ours sauvages, libres, fauves et heureux ; j’aime les bergers (qui font un des plus anciens et plus durs métiers du monde) ; je n’ai rien contre les chasseurs pour autant qu’ils respectent et vénèrent la nature où ils habitent.
Par contre, en tant que loup-garou attitré, j’ai grande jouissance à me faire des pâtés de cons technocrates pour mes dîners festifs.

Bien sûr que j’ai la solution à tout ce drame, mais je ne la livrerai pas parce que ça ne va pas plaire à tout le monde.
Et en France, si ça ne plait pas à tout le monde, c’est que ça ne doit forcément plaire à personne et surtout pas à l’électeur abstentionniste et subventionné et c’est pourquoi l’ours mourra et que la France a les jeunes les plus cons et les plus malheureux de la planète.
Cette solution, je ne la divulguerai que quand j’aurai la certitude d’être sacré empereur d’Europe d’Occident en tong dans la cathédrale d’Amiens par le Premier secrétaire du parti communiste chinois en personne, na !
Mais l’ours sera mort avant.
Moi aussi.
Alors…
Pour paraphraser Mao le chinois, les Français ne sont que des ours en papier.
Qui s’en torchera ?

Fin de loup

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

domica25 08/05/2006 22:34

Je cherche ta solution ... La mienne : l'homme n'est pas digne de vivre sur terre, laisons la se débrouiller sans nous ! et la nature sera heureuse. Si tu viens me voir, laisse moi un com', merci d'avance.Dominique

Doudou Janis 02/05/2006 14:05

Pas mieux, j'abandonne, et je passe a un autre article... fatiguée !

Georges Bize 02/05/2006 04:21

Je veux une traduction québecoise s.v.p.J'ai compris que vous aviez des ours syndiqués qui mangent du McDo devant l'empereur.

Bluemoon 01/05/2006 14:33

T'as une drôle de manière de décorer les plafonds ! Ceci dit, j'adhère totalement à ton point de vue sur cette histoire d'ours. Il est évident que notre animal sauvage et carnivore(tu fais bien de le préciser) ne va pas se fatiguer à cavaler après des chamois ou chevreuils en pleine forme s'il n'a qu'à marcher tranquillement jusqu'à la bergerie la plus proche pour cueillir tranquillement son casse-croûte. Quant aux ruches .... Evidemment ! Un bambin dodu en promenade, juste à portée de griffes? Le repas des dimanches.Je parierais même que son territoire s'étendra (comme c'est déjà le cas) jusqu'à la lisière des villages à moutons. Pas folle, la nounourse. Et quand elle aura des petits je te dis pas le carnage. Y aura des dégâts et elle se fera zigouiller. On dira que c'est un accident. Et on en relâchera un autre à grands frais et avec tambours. Et avec nos impôts. Mais ça rassure l'écoloboboparigot décervelé de savoir que dans la lointaine province où il ne fout jamais les pieds il y a des animaux sauvages qui lui rappellent Baloo et Mowgli et c'est si mignon, n'est-ce-pas ?Un dernier point et avec le sourire : laisse les enfants trisomiques en dehors de tout ça. Ils n'y sont pour rien. Bises Blue

Tippie 30/04/2006 18:34

P'tain de clavier francais !!!!-> "Bretagne" !!

Tippie 30/04/2006 18:33

Pas tout lu (encore ! ) mais contente de voir que tu as fini ta pause :)Des bisous demi-sel de Bretqgne :o)

laouenanig 30/04/2006 15:54

çà valait le coup d'attendre ton retour!!!elle est chi*ée cette note!!!Un vrai coup de patte dans la tronche des singes obèses en 4X4 etc..ils ne te lisent pas, dommage...du nectar de Martin, pur jus, millésimé, qui va se bonifier avec l'âge, je vous dis!Par contre, j'ai un truc à te demander:je fais la collection des boites de sardines (véridique), et la sardine lesbienne lepéniste bovéiste manque à ma collection.tu peux me l'envoyer stp, quand tu auras ôté ton cul de la dite boite, bien entendu!

Doudou Janis 30/04/2006 08:32

J'ai lu, il est 2:30 du matin chez moi, alors, je me couche, je réfléchis parce que meme si je suis nase, je peux lire que c'est quand même lourd à digerer.Juste un mot, Empereur des blogs, ça t'ira très bien, sauf que la grosse tête ne t'ira pas bien..Je reviendrai relire.Bonne journée Martin et moi bonne nuit.Bisous tout ramolos comme des shamalows.!-°)

flivo 29/04/2006 22:08

Moi ce qui m'a toujours étonné c'est l'ours du Nouvel Observateur avec des juifs de gauche et des cathos monarchistes qui vieillissent ensemble sans se reproduire. L'un d'eux m'a attaqué, mais c'est le charme des parcs naturels et puis il était âgé, j'ai dissuadé la protection civile d'organiser une battue.