Quantique du loup

Publié le 18 Novembre 2006

Classé dans la série : « Quantique du loup »

Moi, j’aime bien le mot « révolution »
Dans ce mot français de dix lettres, qui finalement signifie « nouveau cycle » il y a aussi les mots (en jeu) « rêve » et « évolution »
Nous savons depuis peu de temps en fait, que la vie n’est pas autre chose qu’un processus évolutif.
Pourquoi la vie évolue, comment elle le fait et vers quoi la vie évolue sont autant de questions toujours sans réponses.
Certains se demandent pourtant si le fait de répondre à de telles questions ne neutralise pas l’évolution et donc la vie.
D’autres répondent que la régression est une évolution comme une autre.
D’autres encore expliquent que la vie n’est pas autre chose qu’un algorithme sacré, un outil, une clé vers un paradis inexplicable. 
Enfin, certains affirment que rien dans l’univers n’est immobile et inconséquent.
Je suis de ces derniers.

Mais bon, force est de constater que, sauf information complémentaire, l’humanité est la seule espèce qui se ronge les ongles pour de tels problèmes chiants et à priori insolvables.
C’est la seule espèce qui peut s’inquiéter à la fois de son passé, de son présent et de son avenir.
Le tigre du Bengale n’a aucune conscience qu’il est en voie de disparition et pourtant, il ne pense présentement qu’à se reproduire comme l’ont fait ses géniteurs (dont il n’a plus rien à foutre, ni à manger) et comme le fera son éventuelle descendance dont il n’a également pas grand-chose à battre.
Pourtant ce tigre fait partie de cet univers qu’il en ait conscience ou non et il y a son mot à dire même s’il s’en fout.
Comme le moindre des papillons d’ailleurs dont le battement des ailes peut créer des ouragans à l’autre bout de la planète, voire de la galaxie et toutes choses égales par ailleurs (J’adore cette formule de rhétorique aussi mathématiquement utile que philosophiquement indécidable)

milkyway

Aucune chose n’est égale à une autre, mais toute chose à sa justification dans l’univers et en est solidaire.
Et toute solidarité implique une responsabilité consciente ou non.
Faire partie d’un univers réputé infini et éternel implique que l’on soit également infini et éternel et peu importe sa taille et son temps.
Vivre et donc évoluer implique donc la responsabilité (répondre de) de tout ce qui a existé, de tout ce qui existe et de tout ce qui existera.
Il nous faut donc vivre de façon quantique.
C’est  notre seule chance d’être heureux (ou pas).
Il faut désormais se dire que nous ne sommes d’aucun lieu ni d’aucun temps, mais de partout et de toujours.
Je suis quantique désormais, vivant ou mort.

Bon sinon, à part avoir fonder une « philosophie, une religion ou une morale quantique », j’ai créé une nouvelle catégorie de notes dans ce blogues « Quantique du loup »

Déjà qu’avec le « Manuel de Survie » (attention, vous allez en bouffer grave bientôt !) je faisais de la « poésie » quantique, maintenant, je fais un blogue entièrement quantique.
Il faut évoluer dans ses rêves et rêver d’évoluer hein !
Sinon on n’a pas l’impression de vivre et c’est nul de chez @ Chier.

Vive la révolution quantique !


Fin de loup

Publié dans #Quantiques du loup

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Daniel 19/11/2006 13:59

Quantique ? J'aime mieux les cantiques des cantiques! l'amourrrrrrrrrrrrrr!Bize