Quantique de la vieille femme

Publié le 8 Octobre 2007

Classé dans la série : « Quantique du loup »

Dédicace de circonstance : A Lucette, pour la vie et pour la mort.

Il habitait dans le bois de Fausses-Reposes, en bas de la côte de Picardie, un très joli loup adulte au poil noir et aux grands yeux rouges (Boris Vian, le loup-garou)


Un de ces derniers vendredi, je suis allé à l’enterrement d’une amie de 98 ans…
Notre amitié et notre complicité n’étaient pas si âgées, mais elles en étaient que plus fortes.
Je lui avais promis de danser avec elle une valse le jour de ses cent ans.
Elle n’a pas tenu le coup et Dieu seul sait si elle espérait ce moment.
Je le tiendrai pour elle, pour nous, pour vous.
Elle est morte en haut de la côte de Picardie entre Versailles et Ville-d’Avray.
Une tanière de loup-garou.
Là où il y a des corps hauts…
Tant mieux pour elle.
Tant pis pour moi.
Ma foi est que nous aurons toujours l’occasion de guincher de la plus belle des façons, d’une manière ou d’une autre.
Qu’importe le lieu, l’état ou le temps.
L’important, c’est d’y croire.

Fin de loup

Publié dans #Quantiques du loup

Repost 0
Commenter cet article

Doudou J 09/10/2007 18:43

Tu aurais du lui donner 2 de tes annéesEt elle aurait pu danser avec le Loup !Bisogentiloup !

abab 09/10/2007 08:31

Que de belles paroles. Comme quoi deux années seulement c'est important.

saturnin abadie 08/10/2007 22:00

Très beau et émouvant texte.