Orage primaire

Publié le 18 Juillet 2005

Classé dans la série : « Haïkus et iculs »

Le ciel nerveux gorgé de nuages croule
Sombre, souffle, puis se défoule
Et je m’enroule.


Fin de loup (Aïe, queue de loup)

Publié dans #Quantiques du loup

Repost 0
Commenter cet article