Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Sans titre avouable

14 Août 2005 Publié dans #Quantiques du loup

Classé dans la série : « Haïkus et iculs »

D’avoir trop caressé ces fesses qui se tendent,
Les voilà bientôt qui se fendent
Et je bande.

Fin de loup

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laouenanig 15/08/2005 15:07

m'enfin?que lis-je?passer des moines trappistes à des histoires de fesses, c'est du joli...et je me marre...

sycophante 14/08/2005 15:06

8-O ! c'est qu'il devient loup-brique !

lewis 14/08/2005 15:02

pas bon de lire ça juste avant la sieste