L’arroseur arrosé

Publié le 3 Septembre 2005

Classé dans la série : « Haïkus et iculs »

A vouloir pisser trop fort sur ce mur revêche,
Le rebond de mon jet, je n’empêche
Et je sèche.

Note du loup : Vous pouvez constaté d’une part, que j’ai changé la catégorie de ces « choses » versifiées que je nomme désormais « Aillequeue » (à la queue leu leu) et d’autre part, que je traverse actuellement une période « pipi caca » causée vraisemblablement par ce parfum saisonnier de cour de récréation ou encore par la nouvelle lune, aux phases de laquelle, les pré pubères de ma condition sont très sensibles.
J’ai peur que ne m’arrive bien vite le temps du zizi panpan.
Nota bene : je ne veux pas entendre de « Pfff » dans vos commentaires.

Fin de loup

Publié dans #Quantiques du loup

Repost 0
Commenter cet article

lewis 04/09/2005 08:29

A vouloir péter trop fort sur ce lit revêche,Le rebond de mon pet, je dépêche,Et il lèche.

laouenanig 03/09/2005 20:40

pffuuit on a le droit?warf....je viens donc d'apprendre que le Loup est pré pubère...une indication sur son age?et au fait: la googlerie d'hier?j'en salive encore!j'ouvre ton blog: rien!quel suspens..comment il sait tenir ses lecteurs en à laine ce loup!

werewolf 03/09/2005 14:56

...pour un premier jet !

zeugme 03/09/2005 14:33

Pff [coupé juste à temps]