Sans balle

Publié le 13 Novembre 2005

Classé dans la série : « Haïkus et iculs »

Bientôt la fin du mois, la machine s'emballe,
Dans ces factures, je m'empale,
T'as cent balles ?

(Roxane, icul régulier du 22 octobre 2005, sur le blogue de Lewis, en lien à droite, pub)

Perles de rosée
De mes larmes matinales
Dans tes bras séchées
(Roxane, haïku régulier du 12 novembre 2005, sur Frivoli)

Dans tes bras séchées
Gerbes de roses et d'iris
Matins envolés

(Ennairam, haïku régulier du 12 novembre 2005, sur Frivoli)

Note du loup : Pour ceux et icelles qui ne l’ont pas encore fait, vous pouvez aller poser votre  haïku sur Frivoli (en lien à droite, pub) dans un commentaire de la note du 10 novembre 2005 « Haïku exquis »
Il suffit de reprendre en premier vers, le dernier vers du haïku précédent. C’est rigolo.


Fin de loup

Publié dans #Quantiques du loup

Repost 0
Commenter cet article

lewis 13/11/2005 23:05

Même si on déteste l'icul,une fois qu'on l'a goûté,ça pullule.

Roxane 13/11/2005 22:42

Heu... Lewis... T'as jamais écrit d'icul...!

Roxane 13/11/2005 22:41

Mais partout ton icul me semble bon!

lewis 13/11/2005 22:36

Je pose mon icul ou bon me semble.

Roxane 13/11/2005 21:05

Le second haiku (Dans tes bras séchées) n'est pas de moi, mais d'Enn'. J'avais écrit le précédent.Bonne semaine!

werewolf 13/11/2005 14:32

La compagnie d’assurances écossaise GRIP a assuré 24 vierges âgées de 21 à 57 ans qui craignent de se retrouver enceintes des œuvres du Seigneur. La vingt-cinquième cliente, mineure, s’est vu refuser cette police, les autres ont bénéficié d’un prix de groupe. La GRIP couvre également les risques de fécondation par des extraterrestres ou des esprits frappeurs et les attaques de vampires ou de loups-garous. De façon plus banale, la compagnie d’Inverness assure les prostituées contre le mal de dos, les adeptes des raves contre le décès par ecstasy et les amateurs de bœuf contre la maladie de Creutzfeldt-Jakob. No 318, décembre 1996 The Sunday Times, Londres