Le grand huit d’octobre, et dix de der

Publié le 1 Octobre 2005

 
 

Tiens, nous sommes le premier octobre et le dixième mois de l’année et pratiquement le premier mois d’automne.
Je me suis souvent demandé pourquoi ce mois dont la racine étymologique est « october » donc du latin de chez Romain et signifiant finalement « huit » était classé n° 10 dans l’année.
En fait, le mois d’octobre vient du calendrier romain ou Julien – calendrier lunaire - qui ne comportait que dix mois et qui commençait le premier mars.
Ceci étant, les mois du calendrier romain comportaient plus de trente jours et cela devenait tellement compliqué dans les calculs, qu’ils ont fini par rajouter deux autres mois (Janvier et Février)
Ce n’est que bien plus tard, en 1582, que Grégoire XIII, pape de profession, tapa un grand coup sur la table et agita pas mal de monde pour bâtir un calendrier (Grégorien) un peu plus cohérent axé sur le soleil (équinoxe)
Du même coup, le début de l’année commença le premier janvier, c’est-à-dire pas très loin du solstice solaire.
D’ailleurs, ce solstice d’hiver (21 décembre) était déjà pour les Celtes et les Gaulois le début de l’année et c’est pourquoi les premiers Chrétiens gallo-romains – qui étaient politiquement corrects -  ont judicieusement placé Noël pas très loin et ont ainsi emporté pas mal de morceaux.
Le premier janvier, alias le premier jour de l’année, a par la suite été mis pas loin de Noël parce que cela arrangeait un maximum de monde.
Bon, moi j’aime bien que l’année commence au printemps, quand ça bourgeonne grave et finalement, je trouve qu’octobre et septembre portent bien leur nom.
Pour les républicains trancheurs de cous et avaleurs de lumière, nous sommes en Vendémiaire ou encore peut-être en Fructidor ?
Ceci étant, le loup est né un seizième jour du douzième mois de chez Jules ; A bon entendeur, salut !

Fin de loup

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Divers et d'autres saisons

Repost 0
Commenter cet article

Enn' 02/10/2005 20:36

C'est moi qui me suis trompée bien sur !

mido 02/10/2005 18:01

euh ! je me suis trompée Enn' ? C'est pas le 11éme mois du calendrier de Jules ton anni ?

Enn' 02/10/2005 17:18

Merci Mido, tu m'évites un calcul. Bon, alors moi je suis née le 29ième jour du 12ième mois julien , non mais !

STV. 02/10/2005 09:54

Moi, j'ai rien compris.

mido 02/10/2005 09:51

Donc si j'ai bien compris à 13 jours près tu aurais pu avoir ton anniversaire tous les quatre ans ou le 1er jour de l'année (suivant le cas).

Amarante 01/10/2005 22:34

Au temps pour moi : les deux mois ajoutés étaient un lapsus, ce sont bien Januarius et Februarius qui ont été ajoutés. Par contre, tu as bien écrit : « calendrier romain ou Julien – calendrier lunaire - qui ne comportait que dix mois », le "ou Julien" est toujours de trop dans cette assertion-là, et toi tu mérites un T(roll) !Non, je ne suis pas têtue...Bisous !

martinlothar 01/10/2005 22:12

C'est bien ce que j'ai dit : le premier calendrier romain ne comportait que dix mois.Jules a rajouté deux mois Janvier et Février et non novembre (9) et décembre (10) comme tu le dis. Finalement nous sommes d'accord. Je te mets un E(moins) pour m'avoir lu trop rapidement, mais encore un A(plus) pour m'avoir lu. Bises

Amarante 01/10/2005 22:06

Tu m'excuseras de te contredire... Mais le calendrier julien avait déjà 12 mois, et la réforme grégorienne n'y a apportée que très peu de modifications. C'est avant la réforme de Jules César, en 46 aC, que le calendrier romain ne comportait que 10 mois, et que l'on était obligé, périodiquement, d'ajouter des mois intercalaires de 22 jours. A l'époque de César, le calendrier n'était plus du tout en rapport avec l'année solaire, d'où la réforme : ajout des mois de Nouember et December, 365 jours, mois de 30 ou 31 jours (sauf Februarius), et année bissextile...Voilà. Quand il est question de Romains, je perds le sens de l'humour ;)

werewolf 01/10/2005 21:56

...c'est aussi la période de floraison des mufliers...ou gueules de loup (si t'es encore en boutons, va voir le dermato ;-) )

lewis 01/10/2005 21:36

Je le savais, Septembre n'a pas survécu à l'été.