Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

L’usine à sperme

15 Juillet 2006 Publié dans #Nature & sciences

Classé dans la série : « Le loup savant »

Désolé pour iceux et icelles qui viendront lire cette note alléchés par un tel titre, mais il ne concerne en fait que le génie génétique !
Du reste, je n’ai jamais eu un quelconque génie pour le sperme (que j’aurais toujours semé à perte) et je n’ai donc en la « matière » aucune leçon à donner ou aucune expérience à justifier (ou à regretter).

Ceci étant, je crois que nous venons de passer un cap important en matière de génétique.

En effet, Une équipe de scientifiques germano-britanniques sous la direction de Karim Nayernia vient de faire naître des souris en fécondant artificiellement des ovocytes avec des spermatozoïdes produits in vitro à partir de cellules souches embryonnaires.

Bon, ça veut dire quoi ça ?

Ça veut dire grosso de chez Modo qu’avec un brin d’ADN de chez n’importe qui l’on pourra bientôt élever des spermatozoïdes parfaitement opérationnels pour la reproduction de ce n’importe qui.
Ça va voir un certain intérêt pour les mâles en mal de fertilité et de descendance génétiquement « propre »  et évidemment, c’est une sorte de découverte qui va faire bander bien des malpropres et autres esprits malfaisants et malveillants (ou pas).

Bien sûr tous les grands chevaliers de l’éthique (quéquette) ne vont pas tarder à partir en croisade contre une telle découverte !
On peut effectivement s’affoler (et affoler le peuple) contre les conséquences de telles pratiques.
Oui OK, mais seulement au journal de vingt heures que je ne regarde plus depuis des années.
Parce qu’au jour d’aujourd’hui quand on me parle d’éthique alors que le monde des intellectuels et autres responsables publics n’est rien qu’un énorme bordel vaseux, maffieux et nauséabond à chier, je montre les crocs et tout mon poil se hérisse.
Ces pseudos chevaliers de l’éthique de mon cul n’ont aucune leçon de morale ou de savoir-vivre (ou de savoir-mourir) à donner quand ils passent leur temps à se branler le nombril dans leur forteresse dogmatique, passéiste voire ringarde à pleurer.

Quand les gens intelligents (scientifiques, philosophes, religieux, économistes, politiques et autres de tout poil) recommenceront à discuter, à s’écouter et surtout à se comprendre enfin, nous autres pauvres humains de nos enfants, nous aurons peut-être l’espoir de gérer et supporter les douze milliards d’humains – et néanmoins prochains - que cette planète comptera en 2050.

Bon moi je m’en fous : En 2050, j’aurai crevé, mais je dis ça à tout hasard hein !
Du moins, à toute fins (ou faims) utiles

Fin de loup

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laouenanig 17/07/2006 13:50

tu parles d'une éthique... j'aime ces notes tapées de 2 mains rageuses...oui, comprenons nous mes non-frères!je mais non, devant frères, parce que bien souvent etre la soeur de tant de cons, çà me hérisse les plumes..bises

werewolf 16/07/2006 09:42

INSEXTICIDE

werewolf 16/07/2006 09:27

vla que le loup,il a les tiques...!!!