Les runes du loup-garou - Fragment n° 33

Publié le 14 Juillet 2005

Classé dans la série : « Les runes du loup-garou »

J'ai trouvé ça au fond de ma tanière parmi les feuilles et les ossements :

« Les dépressions de décembre 1999, Lothar et Martin étaient deux cyclo-génères explosives. Elles ont généré des vents d’amplitude maximum de 519 kilomètres heure à huit mètres d’altitude »

Note du loup : En relisant cette rune, gravée certainement en janvier 2000, j’ai passé la nature de mon blogue de « Journal intime » à « Inclassable »
Comprenne qui pourra.

Fin de loup

Publié dans #Runes

Repost 0
Commenter cet article

laouenanig 15/07/2005 15:42

madoué!reusement que tu es loin!quand tu te mets à souffler çà doit etre pire que le loup sur la maison de paille des 3 petits cochonsniark niark..m'en vais me faire une maison en granit massif