Les runes du loup-garou - Fragment n° 42

Publié le 24 Juillet 2005

Classé dans la série : « Les runes du loup-garou »

J'ai trouvé ça au fond de ma tanière parmi les feuilles et les ossements:

Denn das Schöne ist nichts als des Schrecklichen Anfang, den wir noch grade ertragen und wir bewundern es so, weil es gelassen verschmäht uns zu zerstören. Ein jeder Engel ist schrecklich.

Car le beau n’est rien que le premier degré du terrible ; à peine le supportons-nous, et, si nous l’admirons ainsi, c’est qu’il néglige avec dédain de nous détruire. Tout ange est effrayant.
(Rainer Maria Rilke, 1875-1926, Première élégie de Duino)

Fin de loup

Publié dans #Runes

Repost 0
Commenter cet article