Les runes du loup-garou - Fragment n° 49

Publié le 4 Août 2005

Classé dans la série : « Les runes du loup-garou »

J'ai trouvé ça au fond de ma tanière parmi les feuilles et les ossements:

L’amitié est un contrat tacite entre deux personnes sensibles et vertueuses. Je dis « sensibles » car un moine, un solitaire peut n’être point méchant et vivre sans connaître l’amitié. Je dis « vertueuses » car les méchants n’ont que des complices, les voluptueux ont des compagnons de débauche, les intéressés ont des associés, les politiques assemblent les factieux, le commun des oisifs a des liaisons, les princes ont des courtisans ; les hommes vertueux ont seuls des amis.
(Voltaire, 1694-1778, Dictionnaire philosophique)

Note du loup : Oh, oh, (pour ne pas dire ah, ah) c’est la première fois que je cite ce minable philosophe de province.
Deux cent vingt-sept ans après sa mort, son esprit et son combat contre l’intégrisme et le despotisme n’ont pas pris une ride, pas une.
l’intégrisme et le despotisme non plus d’ailleurs…
Visiblement, les vivants t’emmerdent mon vieux Voltaire !
Reviens, il y a toujours les mêmes abrutis à la maison.
Nota bene : Vous aurez remarqué que cette note est postée le quatre août… Bonne nuit !

Fin de loup

Publié dans #Runes

Repost 0
Commenter cet article

STV. 05/08/2005 09:36

Et moi qui ai toujours cru que tout ça c'était la faute à Voltaire !(Mnémosyne m'aurait menti ?);)STV.

laouenanig 04/08/2005 18:09

oui! reviens Voltaire!ils sont devenus fous...

lewis 04/08/2005 17:53

On sent le loup très en colère ces jours-ci !