Les runes du loup-garou - Fragment n° 52

Publié le 9 Août 2005

Classé dans la série : « Les runes du loup-garou »

J'ai trouvé ça au fond de ma tanière parmi les feuilles et les ossements:

J'ai  l'impression d'être un con pris à babiller des cabanes comme on compte ses exploits en allumettes. Car je ne peux pas dire sept ans de mon enfance en un post. Le décor est planté, à tour de mètres carrés, c'est tout.
(Madrigal, l’âge des cabanes, Le journal d’un cafre)

Note du loup : Voici la citation d’un auteur ultra contemporain (plus vivant, tu meurs) puisqu’il est en train d’écrire son œuvre sur un blogue qui est en lien à droite : le Journal d’un Cafre.
Inutile de vous dire que le loup est passionné par ces textes superbes tant sur le fond que sur la forme.
Tout y est : une orthographe, une grammaire et une ponctuation impeccables ; un style qui se cherche, qui se trouve, qui se fuit, et se retrouve visiblement à chaque note ; un vocabulaire riche et original et le tout modelant une histoire et une pensée d’un grand intérêt, se peaufinant de jour en jour et qui n’est point dénuée ni d’humour, ni d’acidité.
Bref, même sans savoir si c’est vraiment du Snark ou du Boojum, je trouve qu’il y a de la rage et du plaisir d’écrire là-dedans et j’aime ça.
Je vous recommande notamment les poèmes qui scandent ce blogue ou qui enluminent certaines notes : ils ne sont pas piqués des vers !
Ce cafre-là m’intriguait depuis ses débuts jusqu'à ce qu’il publie « l’âge des cabanes » : Un coup de cœur et de grâce (Tiens, un zeugme)
J’en ai tellement construit et déconstruit de cabanes, que j’en rêve encore la nuit, et ce texte m’a évidemment fait fondre comme glaçon en canicule.

Fin de loup

Publié dans #Runes

Repost 0
Commenter cet article

martinlothar 09/08/2005 21:24

A temps de chien, crotte de chien.

werewolf 09/08/2005 21:08

De: canis=chien et: cule...