Les runes du loup-garou - Fragment n° 55

Publié le 22 Août 2005

Classé dans la série : « Les runes du loup-garou »

J'ai trouvé ça au fond de ma tanière parmi les feuilles et les ossements:

  • Aucun oiseau n’a le coeur de chanter dans un buisson de questions…
  • L’essentiel est sans cesse menacé par l’insignifiant.

(René Char, 1907-1988, A une sérénité crispée, Recherche de la base et du sommet)

Note du loup : Comment ne pas se sentir intelligent à la lecture des poèmes et textes de René Char ? Derrière ce poète subtil, clair et précis surgit sans cesse un philosophe inquiet, rêveur et attachant (et vice vertu)
Il sera l’auteur de nombreuses runes encore : Une mine, un trésor !

 

Fin de loup

Publié dans #Runes

Repost 0
Commenter cet article

martinlothar 22/08/2005 14:23

Il n'existe pas de réponse valable pour celui qui fait lui-même les questions. L'homme est entraîné par son esprit à des souffrances qui sont bien au-dessus de sa condition.Le cerveau humain, comme un livre du Maître, contient d'avance tous les problèmes et aussi toutes les solutions.(Jean Rostand)

laouenanig 22/08/2005 14:07

"Aucun oiseau n’a le coeur de chanter dans un buisson de questions…"voilà pourquoi parfois je me taismais chez moi ce serait plutôt :"aucun oiseau n'a le coeur de chanter dans un buisson de plusriendutout"parce que des questions, je ne m'en pose plusj'ai toutes les réponses

werewolf 22/08/2005 11:50

Il était sur son char...