Les runes du loup-garou - Fragment n° 72

Publié le 16 Décembre 2005

Classé dans la série : « Les runes du loup-garou »

J'ai trouvé ça au fond de ma tanière parmi les feuilles et les ossements :

margueriteyourcenarOn a raison de faire veiller les morts autour d’une tombe puisque les vivants s’en lassent vite…
Il faut des prétextes pour tuer comme il faut des prétextes pour mourir…
Nous avons tous si peur de la paix que nous la prenons pour la mort.
Qu’eussent fait les hommes, grands dieux, pendant trois mille ans d’histoire, s’ils n’avaient eu leurs sens pour jouir de la vie et leur cerveau pour la compliquer…
Que nous est-il donné de gâcher plusieurs vies !

(Marguerite Yourcenar, Bruxelles, le 8 juin 1903 - Mount Desert Island, États-Unis, 17 décembre 1987, L’improvisation sur Innsbruck, 1929)

Note du loup : Demain cela fera 18 ans que Margot (Ma Margot) nous a lâchés.Je découvre cet essai, « L’improvisation sur Innsbruck » qui m’a foutu le cul par terre : Une méditation profonde sur la tombe – vide – mais sculptée de Maximilien le Premier (empereur d’Autriche).
Tout y passe.

C’est de la Margot toute crue : Une splendeur d’intelligence et de culture.

Dors bien Margot… Je veille.

Fin de loup

Publié dans #Runes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bluemoon 18/12/2005 15:57

Je l'avais prêté avant de l'avoir lu ! J'avais juste lu Grèce et Sicile et ça m'avait un peu barbé. Question de disponibilité d'esprit. Il est là tout neuf. La personne à qui je l'avais prêté ne l'a pas lu non plus. Je viens de le récupérer.Il est beau nrf Gallimard En pèlerin et en étranger. MERCIIIII!!!!!!!!!!!!!!!!

ab6 17/12/2005 21:19

arf 26 ans ?!ah c'est mieux que marguerite Duras, c'est sur

Martin Lothar 17/12/2005 13:12

Ce texte a été réuni avec d'autres essais par Gallimard NRF dans un recueil appelé "En pélerin et en étranger" (1989) Je l'ai emprunté dans une bibliothèque publique. je ne sais pas s'il peut être encore trouvé. Je pense que je vais me le retaper in extenso sur mon clavier. Elle avait 26 ans quand elle l'a écrit... et visiblement, elle avait déjà tout compris sur tout.

Bluemoon 17/12/2005 12:48

Alors ça ! Inconditionnelle de Yourcenar, je croyais avoir TOUT ses écrits. Je cherche je fouille. Pas moyen. J ene trouve pas l'improvisation sur Innsbrück. C'est dans quoi ? C'est où? Déjà que je peste parce que ses carnets ne seront accessibles au public que 50 ans après sa mort. Si en plus, je passe acôté de choses publiées !Peux-tu éclaiere ma modeste lanterne. MerciBlue Moon

laouenanig 17/12/2005 12:04

monument d'inculture, voilà ce que je suisune envie folle de me plonger dans les textes de Margueriteque nous est il donné de gacher plusieurs vies?terrible réalité qui est la miennemerci pour ce moment fort

Crooke 17/12/2005 10:30

"Une splendeur d’intelligence et de culture." : c'est tout Yourcenar, ça.

Monsieur_Julien 16/12/2005 23:43

C'est peut être quand vous parlez de la mort que vous êtes le plus émouvant. Le clown devient triste. Et nous, pauvres lecteurs, nous mouillons nos yeux admiratifs.J'attends votre diatribe sur Napoléon. N'ayez crainte, je laisse toute sa place à la polémique. Cher Loup, à bientôt.

werewolf 16/12/2005 21:26

la prochaine fois je reviserai...et j'écouterai plus...et puis si, je l'écouterai quand même!

martinlothar 16/12/2005 21:17

Pour Jules, la fin de l'année, c'est février. Il a rajouté deux mois (janvier et février) Le premier de l'an romain étant le premier mars. Bon, on peut boire un coup quand même, hein ! A la santé de Margot ou de la petite renarde !

werewolf 16/12/2005 21:09

(qui pretend s'appeler Yourcerenard) qui a appris par coeur les notes du loup, et qui me souffle que ce loup là a avoué un jour ancien d'un mois recent, être né peu avant la fin de l'année à Jules !Espererait-il, le bougre, s'en tirer ainsi en noyant le poisson avec la rune qui ce jour se narre, à nos cerveaux par le manuel d'asservis ramollis.Tavernier, à boire!