Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Les runes du loup-garou - Fragment n° 82 (1/1, Pfff !)

2 Juin 2006 Publié dans #Runes

Classé dans la série : « Les runes du loup-garou »

J’ai trouvé ça dans ma tanière parmi les feuilles et les ossements :

« La lecture dans le métro, c'est une échappatoire. Un prétexte pour ne pas avoir à regarder les autres, une façon comme une autre de s'enclore dans un petit monde étanche au reste de l'existence. »

« Un bouquin, ça donne une contenance, un support, un point où fixer les yeux, dans ses moments où on évite de croiser le regard des autres, parce que ce sera perçu soit comme une intrusion, soit comme une invitation. »

« Des jours où je me sens d'humeur à voir les gens ; à regarder les bébés dans les yeux ; à admirer les filles magnifiques ; à repérer les gars qui pourraient me plaire ; à plaisanter avec les autres sardines de la boîte sur le charme et la chaleur humaine de la ligne 13. »

« Je réalise juste qu'avoir recours à la lecture, ça me change pas tellement, finalement. Ça me déprime un peu, à vrai dire. »

(Mlle Moi, de la lecture dans le métro, 20 mai 2006, blogue « Words, Words, Words)

Note du Monsieur loup : Moi, j’aime bien Mlle Moi et j’aime particulièrement cette note du 20 mai 2006 « De la lecture dans le métro »
Je pense que c’est Ze Texte caractéristique de chez Plustypiquetumeurs de cette auteuse autrice auteur de chez Sexeditfaible domiciliée en notre belle patate Terre (Azimut 9-3).
Voilà un texte contemporain écrit dans un style moderne qui témoigne intelligemment et avec humour des grandeurs et des vicissitudes du quotidien de tout à chacun, « ramant » RATP ou pas ou comme il peut dans le fleuve trouble et toujours intranquille de notre belle société votive du superflu illusoire voire du superfétatoire grave.

Moi, j’aime bien de tels êtres lucides, cultivés, simples, humbles et bons - tout ce que je ne suis pas, quoi - et j’aime bien suivre le regard réaliste et intelligent (spirituel dans le vrai sens du terme) qu’ils portent sur les choses les plus futiles du monde.
Il en ressort une philosophie humaniste et universelle du quotidien qui vaut un milliard de fois mieux que les théories nébuleuses et maffieuses que certains archicons graves (de tout sexe poujadiste et de tout âge antédiluvien) veulent bien nous faire avaler à chaque élection.
Tout le blogue de Mlle Moi respire cette attitude claire et se veut de cet esprit humaniste.

Elle tient aussi un autre site « Nanounours 3 P » (en lien aussi à droite, pub) composé essentiellement des « Salons de Madame Verdurin » où l’on cause savamment et délicieusement d’un tas d’auteurs géniaux de chez Hétéroclites.
Bon d’accord, il y a longtemps que je n’y ai pas levé la patte ou sniffé du museau (et je sens que je vais bientôt me prendre un coup de perceuse d’ailleurs), mais je vous invite à fréquenter ce salon où votre cervelle de mouche en plomb ne pourra que se transformer en cerf veau d’or grâce à la puissante alchimie de la dame Verdurin et des ses coupines et autres morues.

Sinon, Mlle Moi que je connais virtuellement et non virtuellement, rédige un mémoire sur un sujet que j’ai déjà oublié (je n’ai pas de mémoire, moi) et avec lequel elle nous bassine passionne en ce moment toutes les trois notes.
A ce que je sais, cette ex-provinciale, c’est-à-dire, véritable parisienne (que j’ai certainement croisée, il y a longtemps dans les rues de Valence, Drôme) écrit ses notes dans le bunker d’un poste avancé de la jungle fleurie du 9-3, un châle tissé en câbles USB sur l’épaule, un animal nommé T-Rex sur les genoux (Je ne saurai jamais si c’est un chat ou un dinosaure) ; chaussée de gants de pied et en buvant du thé à la camomille d’houblon.
Quand elle ne prend pas le métro de la ligne 13 ; quand elle ne stabilibosse pas les incunables du siècle n° 15 à la BNF ; quand elle ne braque pas les guichets de la CAF du 9-3, armée d’une perceuse à percussion, Mlle Moi rêvent de monter des bibliothèques en bois d’okoumé sur les plages désertes d’îles Nésiennes de chez Poly ou de chez Méla.
D’ailleurs, elle apprend les langues vernaculaires à cet effet (pas la langue de bois, pfff) ce qui sera beaucoup plus pratique pour lire les notices de montage.

Enfin, c’était hier, le premier de chez juin, son anniversaire.
Cette rune est donc mon modeste présent pour cet événement incontournable.

On t’aime Mlle moi.

Fin de Monsieur Loup

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

STV. 03/06/2006 11:02

Elle méritait cet effort :)

Ennairam 02/06/2006 23:24

c'est du martinlothar pur jus au meilleur de sa forme. J'adore.

Ennairam 02/06/2006 23:21

on l'aime ! Elle est trop croquignolette cette mademoiselle Moi. Comme ont dit mes enfants qui sont impartiaux : jolie intelligente et sympa.

laouenanig 02/06/2006 22:14

et bien merci de m'avoir poussée à cliquer.je ne le regrette pas.biz

Tippie 02/06/2006 21:49

Oh oui, on l'aime ! :o)Magnifique note, Monsieur Lothar !

Mlle Moi 02/06/2006 20:45

Ohlalalalalala.Faut pas me dire des jolies choses comme ca.Après, je pleure. En rigolant. Et en rougissant. J'ai l'air bête.Je t'adore, le Loup.