L’oie du plus fort

Publié le 9 Octobre 2005

Classé dans la série : « Loups et loups-garous »

J’ai récemment évoqué dans ce blogue certaines vengeances posthumes de gibier contre leur chasseur. (Voir la catégorie « La vie des loups illustres »)
Récemment, un chasseur suédois a tiré une bernache (espèce d’oie) de six kilos.
L’animal est tombé raide mort d’une hauteur de vingt mètres sur la tête du père du tireur en l’assommant proprement et l’envoyant incontinent deux jours au lit.
Nul doute que ce chasseur s’est réveillé (la tête sur un oreiller en plume d’oie) en maudissant son fils, sa mère et l’oie.
La moralité de l’histoire pourrait être : « Celui que tu as fait en tirant un coup peut te défaire en tirant le sien ».
Ou encore : « A coup d’oie, con fit »
Tiens voilà, j’en fais encore saliver certains : Un cou d’oie confit  est vraiment un bon coup (éventuellement accompagné d’oseille) qui casse trois pattes à un canard (voire quatre)

Bon maintenant : Interrogation écrite

Pour les littéraires et calembourgeois distingués : Me mettre en commentaires un maximum de calembours bons ou pas avec les mots « cou » et « oie »
Eventuellement, Lewis, Werewolf, Get Low, Roxane, STV, Myrtille et autres géniaux iculeurs pourront encore briller en m’introduisant le cou de l’oie dans l’icul.
Vous avez une semaine.
Pour les scientifiques : Me calculer la masse au sol (au niveau de la mer) d’une oie de 6 kilos tombant de vingt mètres (et éventuellement, en déduire le temps de cuisson)
Faites fi de la vitesse du vent, de l’hygrométrie et du poids des plombs.
Vous avez 24 heures (en plus du temps de réaction ou de cuisson)

Fin de loup

Publié dans #Loups et loups-garous

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Roxane 12/10/2005 14:27

Il était une fois une oie sans foi ni loiQui tomboit tout droit sur sa proieQu'elle foudroie

werewolf 12/10/2005 11:40

Ne craignant point que sur sa tête le ciel ne choitCe Suedois bien peu Gauloisse prit une oie

martinlothar 11/10/2005 20:27

C'est fantastique : Que de génie et de talents ! Oui les littéraires ont une semaine encore ! (les autres aussi d'ailleurs) Tenez bon !

tetaclacs 11/10/2005 14:40

L’oie du plus fort qui est toujours la meilleure, atteindra le sol en premier, puisque ce sont toujours les meilleurs qui partent les premiers. L’oie de la pesanteur ne tombera sur la tête de Newton quelques secondes plus tard, à grands bruits, puisque nul n’est censé l’ignorer.

Roxane 11/10/2005 10:36

Pas maaal!

werewolf 11/10/2005 10:07

rester cou-ché est agréableen rien je ne m'en sens cou-pablebien que le cou-rage soit l'oie bleet l'oie-sivetémère de tout lewis

Roxane 11/10/2005 09:58

je croyais qu'on avait une semaine! Et ML conclut déjà? Ah ouais mais moi, y faut pas me bousculer comme ça... J'y arriverai jamais!

werewolf 11/10/2005 00:48

oser la ponte d'un i-cul d'oie et de coudedans la tanière par un coucouc'est chelou !

Roxane 10/10/2005 23:41

Et que fais-tu des fritons, des aiguillettes et autres gésiers confits??

honey 10/10/2005 19:29

maintenant on préfère le canard...le foie de canard, le magret de canard, le cou farci de canard...

martinlothar 10/10/2005 19:06

C'est un triomphe, je suis très ému, même si j'étais déjà convaincu de votre talent. La gloire universel du icul est en marche.Quand au problème scientifique, les solutions proposées me conviennent : Alors pourquoi se casser la tête. Le principal c'est qu'on la bouffe cette oie !

Get Low 10/10/2005 13:36

Pris au cou, le gars qui dans le cul avait l'oieA décidé de me mettre un doigt,pourquoi ?

Get Low 10/10/2005 13:15

pour l'icul, je suis sur le cou t'en fais p'oie.

STV. 10/10/2005 10:51

Je me force à écrire, me sortant l'oie du cul,Et comme d'hab je massacre, tord le cou aux haïku,Dans ton icul !

myrtille 10/10/2005 01:05

L'oie blanche qui fait de l'intégral en juillet à Nice aux alentours de 14h est complètement à la masse.CQFD.

myrtille 10/10/2005 01:01

Ce temps est fonction de la couleur de l'oie, de l'index UV et du SPF de la graisse utilisée lors de la cuisson. Le poids de la bête n'est en rien impliqué dans le calcul, nous ne tomberons pas dans ce piège grossier, haha.Supposons un index UV de 9 (Nice début juillet aux alentours de 14h. On commencera par convertir l'index en W/m2 : 9/40=0,225W/m2.Si l'oie est blanche, et a donc la peau sensible, on considérera que sa DEM (dose érythémale minimale) est d'environ 150 J/m2.L'oie blanche généreusement enduite de crème SPF10 cuira en : 150/0,225x10=6670s, soit un peu moins de deux heures, en retournant la volaille régulièrement (essayer de la faire jouer au beach-volley est une bonne idée).Ceci à condition qu'elle soit plumée intégralement, bien sûr.

myrtille 10/10/2005 00:09

Ce père n'avait qu'à mieux surveiller son mouffletjouer avec un feu c'est pas futéc'est bien fait !

myrtille 10/10/2005 00:01

Tuée sur le coup d'un coup droit farci de plombl'oie tombée sous le coup de la loidu plus con.

myrtille 09/10/2005 23:42

t'es chiant.Pfff.

lewis 09/10/2005 21:25

L'oie pèse évidemment 6 kg. Pour cuire une oie de 6 kg, il faut un four assez grand. Celui de ma mère l'est. Prions pour qu'il n'y ait pas de plomb dans l'oie, sinon dans les dents, si elles en ont comme leurs covolatiles. Mais l'oie est dure, c'est la loi.Tiens ça me rapelle une chanson dont je ne me souviens plus du titre et qui disait : "qu'un sang impur abreuve l'oisillon".Donc l'oie fait 6 kg, qu'elle soit de plume ou de plomb.Un beau volatile que cette oie que je vois.Dans le ciel tout blanc qui poudroie,je me l'envoie.Quelle nature éthérée ce grand et noble loup !Ne crois pas qu'il soit dans le coup,roi de l'haïku.

martinlothar 09/10/2005 21:23

Les scientifiques connaissent par coeur la formule permettant de calculer un telle chose. Et compte tenu des nombres donnés, ils n'ont même pas besoin de calculettes. Un icul, ça prend plus de temps, même si c'est moins sérieux ! Ceci étant, j'espère que les scentifiques seront tout , sauf sérieux !

Roxane 09/10/2005 20:50

Je veux bien m'essayer à l'exercice, mais je veux savoir pourquoi les malheureux scientifiques n'ont que 24h pour récupérer au sol le malheureux volatile...A ce sujet, et par blog interposé, je souhaiterais officiellement défier un physicien de ma connaissance, doté de surcroît d'incontestables talents littéraires, de soumettre ses compétences dans les deux domaines.Ma contribution personnelle sera plus modeste...