Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

La vie très chiante, mais incroyable des loups-garous illustres : Martin Lothar 1/X

27 Mai 2006 Publié dans #Loups et loups-garous

Classé dans la série : « Loups et loups-garous »

Introduction (si j’ose dire…)

Martin Lothar est une bestiole de synthèse, fort laide, idiote, ambiguë, chiante mais pas méchante pour un sou.
Elle est née le 22 mai 2005, à C ., Yvelines (ex Seine & Oise), France, Europe, hémisphère Nord, planète Terre, système solaire, Voie Lactée, Univers,  de la réunion du bonhomme Martin et du loup Lothar.
Bref, Martin Lothar est un loup-garou.
Pour plus de clarté donc, il convient de retracer consécutivement les vies du bonhomme Martin (esprit, pensée, poésie, arts, amour, amitié) et du loup Lothar (Corps, tripes, colères, guerre, impôts, ouvre-boîte et tutti quanti)

Biographie du bonhomme Martin

Le bonhomme Martin (de son vrai prénom Guillaume) est né un de ces jours glacials graves du vingtième siècle de notre belle ère dans notre belle ville d’Amiens, Somme, Picardie, France, Europe, hémisphère Nord, planète Terre, système solaire, Voie Lactée, Univers (deuxième rue à droite après la cathédrale)
Etant un peu distrait de nature, il ne gardera aucun souvenir de ce grand jour.
Il est l’avant-dernier enfant d’une belle famille de six garçons.

Compte tenu de sa chétivité natale et du grand froid, il est baptisé illico et même presto dans le rite Catholique, Apostolique et Romain dans ladite cathédrale de ladite ville (etc) non loin des pseudos reliques digitales de Saint-Jean du même bois (Baptistier à poil blanc)
Mais en fait, malgré le froid, la faiblesse, le baptême, Saint-jean, Tonton Yves, la pollution, les reliques, il survit.
A deux ans, il décide de faire un grève de la faim pour protester contre on ne sait quoi et dont il ne souvient absolument pas, mais contre lequel il continuera jusqu’à sa mort de pester encore et toujours.
Il ne mangera plus rien pendant six mois, hormis des sticks alsaciens (sorte de gâteau apéritif dérivé du bretzel, mais positivement et définitivement linéaire)
Il accepte seulement un peu d’eau et de tremper de temps en temps ces sticks dans du nuoc-mâm (saumure de poissons asiatique).

Le soir de ces cinq ans, il décide stoïquement et héroïquement d’abandonner pour toujours sa zézette (sorte de doudou) et adopte alors un ours en peluche (Albert) qu’il gardera jusqu’à sa mort.
A six ans, il est atteint de la varicelle comme deux autres de ses frères et gagne alors haut la main le concours de boutons. Il aura ce soir-là sa première standing ovation, car il avait au moins six boutons sur le zizi.
A sept ans, il a sept ans.

A huit ans, il fout son premier pain dans la gueule d’un de ses collègues (et néanmoins copain) nommé Jean-Marie dans la cour de l’école religieuse et de garçons où il apprend péniblement à lire, à écrire et à compter.
A sa décharge, ledit Jean-Marie avait osé molester et insulter son petit frère la veille même et en son absence.
A neuf ans et demi, il doit quitter notre bonne ville d’Amiens et jure à son pote Jean-Marie (à moins que ce ne fut Claude), sur leurs sangs mêlés qu’il ne l’oubliera jamais.
Il lui offre même en gage une magnifique voiture miniature de chez Norev (ou quelque chose comme ça) ; geste qu’il regrettera longtemps.

A neuf ans trois quarts, il découvre l’école municipale, publique, laïque et surtout, mixte.
Quelques jours plus tard, il apprend avec stupeur que les filles n’ont pas de zizi et que par conséquent, elles sont incapables de gagner aucun concours de boutons en cas de varicelle.
Plus tard encore, il découvrira avec une stupeur plus ou moins égale, que les filles ont d’autres trucs beaucoup plus géniaux pour faire parler et marcher les garçons…

(A suivre, si vous le voulez bien !)

Fin de loup

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Monsieur Julien 29/05/2006 23:01

On attend la suite avec impatience !

Doudou Janis 29/05/2006 14:50

dans 3 jours quand on arrivera à l'age des boutons sur la figure, peut être reverra t on apparaitre Zezette et ses histoires à l'école mixte communale.Jean Marie, il fait pas de politique celui là j'espère ?Depeche toi de rentrer de chez ton boulot pour nous donner des détails croustillants, nous avons déja eu l'honneur de voir ta photo, on en vent encore plus ?

laouenanig 29/05/2006 11:02

pfuuit! j'ai eu la varicelle à 14ans, et je l'aurais gagné ton concours de boutons!pas un seul centimètre carré de libre.nous frémissons d'impatience: la suite! la suite!ne nous fais pas attendre!pas un livre tous les 2ans comme HP ( Potter, Harry de son prénom)

M. 29/05/2006 09:02

Idem que Mlle Moi, on attend.

Mlle Moi 28/05/2006 20:34

Et comment, qu'on le veut bien :)

Blue Moon 28/05/2006 15:20

Oui ! On veut bien ! On aime les biographies de loup, même un peu romancées. Ou pas romancées du tout !

laouenanig 28/05/2006 13:45

pas le temps de déguster le texte comme il le mérite, je repasse demainen fait, je voulais juste faire une visite à mon blog préféré, et que sur ma ligne il y ait marqué:safari/OS Xc'est bôoooje ne veux plus jamais lire un blog sur un PC

petiterenarde 28/05/2006 10:13

je note l'extrème prudence dans le nombre de post à venir : 1/x !!!il est vrai qu'après qu'une série HP lâchement abandonnée au 4/7 et une enfance des moissons qui attend toujours le dernier tiers, tu ne pouvais plus prendre de risques !bises

Tippie 27/05/2006 23:34

Ah, tu es genial !!! :o)))La suiteeeeeeeeeee !!

werewolf 27/05/2006 21:11

femme varie (celle)fol qui s'y fie (...)