Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Horum omnium fortissimi sunt Belgæ (1/x)

1 Juillet 2006 Publié dans #Loups et loups-garous

Classé dans la série : « Loups et loups-garous »

Je ne suis pas voyageur.
J’ai toujours admiré les gens qui n’ont pas de « chez eux » et qui passe leur temps et leur vie à arpenter cette foutue patate qu’est notre malheureuse planète.
Ils sont un peu comme les escargots ou les tortues qui voyagent en portant leur « home sweet home » sur le dos.
Ils voient et vivent plein de trucs que je ne connaîtrais jamais.
Maintenant, Laouenanig et d’autres vont enfin comprendre mon « pathos » pour les escargots ou les tortues…

Moi, j’ai une tanière plus fixe tu meurs et je suis malheureux quand je ne suis pas dedans.
C’est comme ça et à mon âge, personne (même pas moi) ne pourra y changer rien…
Pourtant de temps en temps, j’aime bien partir (pour revenir surtout, hein ! Faut pas déconner non plus) et aller voir les gens de chez Autre Part.
Les étrangers.
Ceux (les malheureux ?) qui n’habitent pas en France.
Comme ce mot français « étranger » est étrange et sonne étrangement surtout en ces temps où beaucoup des ces « non-français » sont plus proches génétiquement de vous que bon nombre de vos voisins de palier (éventuellement contribuables et/ou bon citoyens de notre magnifique république bien bananière)
Mais la génétique est-elle une loi immuable et incontournable ?
Sans doute, mais ses décrets sont parfois trop appliqués au « feeling », présentement.

La première fois que j’ai quitté « mon pays » la France, j’étais encore jeunot et c’était pour accompagner un de mes frères qui allait chercher sa dulcinée au Danemark.
Je me souviens d’un petit pincement au cœur quand nous avons passé la frontière avec la voiture : J’étais alors « à l’étranger »
Reviendrai-je dans mon pays ?
Bon les kilomètres suivants sur une autoroute de chez Autoroute ne sont pas trop « dépaysants » hein !
Nous avons toutefois quitté le grand ruban d’asphalte pour déjeuner dans une cambrousse de ce pays « étranger » et néanmoins voisin.
Nous visâmes alors un estaminet perdu dans le trou du cul d’un village perdu lui-même dans le trou du cul de ce pays voisin et néanmoins étranger.

Ce pays c’était la Belgique… (Europe, hémisphère nord, planète Terre, système solaire, Voie Lactée, Univers et plus loin je ne sais plus)
Le pays d’Alf le Chat et tant d’autres gens de chez Bien.

A suivre.

Fin de loup (une fois)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bluemoon 01/07/2006 20:55

Et oui ! Toute bretonne que je suis, je les trouve sympas. Enfin ceux que j'ai rencontrés. Ils ne se la pètent pas d'être belges (comme certains qui se la pètent d'être fr... - enfin nés là où ils sont nés, comme si on choisissait ! -)Ils on pleins de talents pour un si petit pays. Et j'aime les moules et aussi les frites et aussi de temps en temps la bonne bière, même si c'est pas bon pour ce que j'ai.