Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Martin-Lothar

Un fameux loup-garou

21 Août 2006 Publié dans #Loups et loups-garous

Classé dans la série : « Loups et loups-garous »

Encore un nouveau loup-garou – et un fameux - dans mon album « loups-garous (à gauche, pub) :
Ambroise Paré (1509-1590, chirurgien)

AmbroisePar_

Médecin des armées et de quelques « grands » Ambroise Paré est le père de la chirurgie moderne.

La guerre est une saloperie qui nous survivra hélas.

Un champ de bataille est parfois un enfer de haute gloire pour ceux qui y meurent sur le coup (et sur le champ, par conséquent)
Pour les infortunés blessés, il y a souvent des heures infernales où il faut agoniser dans des souffrances atroces en perdant parfois son souffle à crier : « infirmier, infirmier ! »
Quand l’infirmier est passé, le combattant « encore vivant » était livré au « barbier » qui l’amputait sans coup férir et le cautérisait au fer ou à l’huile !
Beaucoup mourraient en gueulant leur père, leur roi et leur mère de ce « remède » de fortune !

Ambroise Paré inventa alors (notamment) la ligature les artères du blessé !

Il fut aussi à l’origine de plein d’autres trucs vachement utiles, efficaces et « moins douloureux »
Il déclara : « Je le pansay, Dieu le guarist »

Il avait le génie de sa pratique ; c’était un esprit qui ne se laissait pas berné par les dogmes, les théories à la mode, mais suivait pas à pas et terre-à-terre les vicissitudes de la vie et les horreurs de la mort : « Ce n'est rien de feuilleter les livres de gazouiller, de caqueter en chaire de la chirurgie, si la main ne met en usage ce que la raison ordonne »


Il fut le médecin du très catholique roi Henri II de France qu’il assista dans la mort après un accident de joute.

Il fut aussi le médecin de Gaspard de Coligny (Amiral et maréchal de France, gouverneur de Picardie – un autre loup-garou celui-là) un des artisans de la réforme française et qui fut un des premier assassiné lors de la Saint Barthélemy (un 24 août) et à la gloire duquel fut construit l’Oratoire du Louvre.

Mais
Ambroise Paré fut surtout le médecin de nombreux pauvres soldats sans gloire, sans honneur (et souvent sans solde) qu’il soulagea gracieusement et efficacement : « Parce que je soigne les pauvres comme des rois »
Pierre de Ronsard était un de ses grands admirateurs et lui dédia certains de ses poèmes.
Ambroise paré sera enterré en 1590 lors de grandes funérailles à l'église Saint-André-des-Arts de Paris.

Un fameux loup-garou que celui-là et ce n’est pas Werewolf qui me dira le contraire, hein !


Fin de loup

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

werewolf 29/08/2006 14:00

Et Dieu sçait combien le jugement d'un homme se parfaict en cest exercice, où le gain esloigné, le seul honneur vous est proposé,et l'amitié de tant de braves soldats auxquels on sauve la vie, ainsi qu'après Dieu, je peux me vanter d'avoir faict à un nombre infini

zeugme 22/08/2006 05:53

Moi non plus, je ne contredirais pas.

Alf 21/08/2006 20:22

L'Ambroise sur la tofo il la ramène bien sa fraise !

Pierre-Jean 21/08/2006 20:14

Au XVIéme siècle il falait mieux une bonne rasade d'ambroisie pour être paré au champ de bataille qu'un Ambroise Paré.Jeu de mots facile :-)