D’un clébard de banlieue

Publié le 22 Octobre 2006

Classé dans la série : « Loups et loups-garous »

Mon congénère loup-garou et néanmoins Picard de pote Werewolf me tanne de causer enfin des lycaons.
Les lycaons sont en effet supposés être des loups à part entière et non de vulgaires clébards d’Afrique et de carnaval comme d’aucuns le supposent lâchement.

C’est vrai qu’appartenir au peuple des loups, ce n’est pas de nos jours donné à mérité par tout le monde.
Les lycaons sont des canidés vivant dans l’Afrique subsaharienne, australe et d’autres cardinaux.

Ils ressemblent beaucoup au loup bien qu’ils soient notoirement plus petits.
Ils ont de grandes oreilles avec des poils dedans qui empêchent l’invasion des insectes et autres parasites navrants.

Lycaon1

C’est pratique certes, mais il vaut mieux souvent avoir une puce à l’oreille hein !
Ils n’ont que quatre doigts aux pattes (les loups, les renards et les chiens en ont cinq) ce qui ne les arrange pas pour bloguer comme il faut car notamment, ils ont du mal à taper le caractère « @ » du clavier et ainsi de communiquer de façon moderne.
En tant que canidés, ils ont beaucoup de chien, mais il faut reconnaître qu’ils ont beaucoup de loup quelque part aussi.
Ils sont sauvages d’abord et en voie de disparition ensuite.

Les lycaons sont aussi très socialistes sociables et comme les loups, et vivent en une meute organisée, structurée, ordonnée, hiérarchisée et donc rigoureuse et efficace, pour ce qu’ils veulent en faire.
Ce qu’ils veulent en faire, c’est survivre et bouffer tous les jours pour éventuellement se la couler douce de temps en temps au moment de la sieste, de la baise ou du journal de vingt heures.
Les lycaons, comme les loups et autres prédateurs ne sont pas toujours admis chez Champion Carrefour voire l’Arabe du coin ; il faut le souligner.

Les lycaons sont de dangereux carnivores et quand ils avaient encore des meutes couillues (ou pas) de plus de cent péquins, le buffle, le gnou ou le zèbre lambda, grassouillet et essoufflé n’avaient plus qu’à numéroter ses abattis et à compter rapido ses steaks tard, tard ou en tout cas le plus tôt possible.
C’est la loi de la jungle, de la savane et finalement de notre mère nature qu’on le veuille ou non et si l’on ne le veut pas, il faudrait penser un jour à changer de planète (sinon à la changer)
Au contraire des loups (et des tigres à ce que j’ai appris) le lycaon est un tueur à mœurs de félin.
Il aime en effet par-dessus tout à boulotter sa viande la plus vivante possible et dès lors, il commence son repas par les endroits qui tuent le moins possible la pauvre proie.
Ce n’est pas de la cruauté hein ! C’est simplement qu’il aime les aliments les plus frais et ça lui permet en plus de manger et boire tout son saoul tout en causant de la pluie et du beau temps avec son repas.
Les loups au moins prennent soin de tuer rapidement et nettement leurs victimes avant de les bouffer : Ils n’aiment que la viande leur gigotte dans la gueule.
Et puis on ne parle pas à table, même avec son cassoulet.

Au contraire des loups aussi, les lycaons s’habillent n’importe comment : A l’Africaine sinon baba cool grave.
Leur pelage brun, roux et blanc est tagué par des motifs propres à chaque individu ce qui a l’avantage de se distinguer et surtout de se faire reconnaître bingo par ses congénères telle une empreinte digitale.
Ceci étant, la nuit, tous les lycaons sont gris hein ! Comme tout le monde.

La plus belle lettre de noblesse du lycaon est bien son nom.
Lycaon vient en effet de « lycos » qui est la racine de chez Grec des loups.
Lycaon (ou lycos et Luc ?) sont des héros ou des figures de l’Antiquité qui ont façonné peu ou prou notre trop belle société humaine.
J’ai déjà parlé du roi arcadien Lycaon qui tel Abraham courrouça son dieu Zeus en voulant sacrifier son propre fils sur une des pierres ou autels du mont Lycée (!)
Le roi des Aulnes ?
Il fut transformé en loup (d’où le mot lycanthropie)
Lycaon était aussi un brave Troyen qui fut massacré sans aucune pitié ni grâce par le demi-dieu Achille qui faisait ainsi ses preuves ou son « aristie »
Comme quoi souvent, les hommes sont pires que des loups car ils tuent non point pour se nourrir et simplement survivre, mais pour en fin de compte se glorifier et empiler les trophées sanglants dans la valise de leur vaine vanité à chier.

Bon enfin, mon vieux Lycaon, bien que tu aies du chien et que tu le sois souvent, je t’accepte parmi le peuple des loups.
Tu fais partie de ma meute.
Je t’intègre.
Tu es un loup maintenant…

Lycaon2

Tu le resteras pour autant que tu ne n’oublies jamais ce que sont les loups, ce qu’ils cherchent et ce qu’ils veulent.
Tu le resteras si tu comprends enfin que de tes différences, il te faut enrichir et nourrir chaque jour tous les autres plutôt que de les faire chier vainement.
Il en va de notre survie à tous, je te le dis.
Si tu ne comprends pas ça, crève dans ta banlieue, mais en silence, s’il te plait.
S’il ne te plait pas, alors tu seras traité comme le dernier des clébards de banlieue.
Je te le dis, foi d’animal.
Certain peuple mange leur chien, assis sur des peaux de loup (et vice vertu)

Note : Les deux photos sont de Laurent Rouas. Vous pourrez en voir d’autres à cette adresse (Internaute magasine) qui est agrémentée d’un article sur les lycaons.
Par ailleurs, vous pouvez toujours allez consulter Wikipedia si vous voulez tout savoir sur ces loups peints.


Fin de loup

Publié dans #Loups et loups-garous

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

honey 24/10/2006 11:17

j'ai bien ri. Ca fait du bien.Je dois être un peu lycaonne aussi puisque je mange mes huitres vivantes, qu'en penses-tu?Par contre, le citron est mort je crois.

Enn' 23/10/2006 11:54

il en a une belle meute à la réserve africaine de Sigean.Quant à la baise, cher Loup Garou, je te rappelle que seul le couple doiminant y est autorisé, les autres n'ont qu'à se la mettre sur l'oreille...

Tippie 22/10/2006 21:40

Celui de gauche, sur la photo du bas, on dirait Mickey Mouse.