Le dieu, l’âne et l’iguane

Publié le 25 Janvier 2007

L’actualité chaude et brûlante étant ce qu’elle est, je suis contraint une fois de plus de parler de zizi et d’érection sur ce blogue et je m’en excuse auprès de mon jeune public déjà trop blasé.

Il s’agit en l’espèce du grand et gros problème que subit en ce moment un iguane d’un zoo d’Anvers (Belgique) qui depuis une partouze organisée est en proie à une érection permanente.
Il n’arrive plus à débander ce cochon lézard-là.
Il est gonflé hein !
Bon, il ne faut pas trop en rire car à force c’est douloureux ce genre de mésaventure et ça peut très mal se terminer à tel point que les vétérinaires envisagent déjà l’amputation de ce membre insurgé.
Bon le Mozart (c’est le petit nom de notre iguane) il s’en fout et contrefout un peu car comme tous ses congénères, il a deux zizis.
Il y en a vraiment qui ont de la chance hein !
Non seulement les iguanes ont un troisième œil sur le haut du crâne (œil pinéal !) mais en plus ils ont deux pénis.

Ceci étant de ne pas pouvoir s’arrêter de bander, ce n’est pas de la tarte tous les jours.
Au début, c’est flatteur, voire jouissif puis au bout de deux jours, ça devient exaspérant au possible : Ne serait-ce que pour pisser (imaginez la position et l’expertise en balistique nécessaire pour ne pas en mettre partout) ; pour s’habiller, se déshabiller, c’est la croix et la bannière et l’on finit par passer « à la longue » pour un détraqué sexuel.

En fait, c’est une maladie due à une inflammation mal placée et les médecins appellent ça le « priapisme ».
Ce mot vient du Dieu grec « Priape » qui était le dieu des jardins, des vergers et de la fécondité.
Ce divin gaillard-là avait un énorme pénis pour attribut et passait son temps à le manœuvrer à tout bout de champ, de déesse en nymphe en passant par tout éphèbe béat.
D’ailleurs, je vous livre un poster rieur de Priape fresqué par des pompéiens qui comme vous le savez étaient de véritables volcans sexuels.

PriapusPompei

Pour lui rendre hommage, les Grecs et les Romains en panne de zizi lui sacrifiaient des ânes (On a le viagra qu’on peut hein !)
Priape devait en être très content car il se voulait mieux monté que le mieux monté des ânes contre lesquels il avait d’ailleurs une dent longue comme sa queue (où vont se nicher la jalousie et la vanité hein !)

Cette légende de Priape a été colportée par le poète latin Ovide dont je vous retranscris la fin de son premier « Fastes de Janvier » (1) :

« …Et déjà Priape s'avançait en se balançant vers la couche de gazon :
Elle pendant ce temps était plongée dans un sommeil profond.
Il s'en réjouit, retira le voile qui lui couvrait les pieds,
Et déjà il était sur la voie de réaliser ses voeux.
Voici que l'âne, la monture de Silène, se met à braire
D'une voix rauque, émettant des sons malvenus.
La nymphe se redresse effrayée ; des mains, elle repousse Priape
Et, en fuyant, elle ameute tout le bois. Mais le dieu,
Qui physiquement n'était que trop prêt à son acte indécent,
Fut la risée de tous, sous l'éclat lumineux de la lune.
L'auteur du cri paya sa faute de la mort »


Moralité : Les iguanes sont des ânes et une bande de cochons (et vice vertu)

(1) Merci à la superbe et riche « Bibliotheca Classica » de l’Université Catholique de Louvain (Belgique)

Fin de loup

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Bestiaire

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Crooke 26/01/2007 21:56

Et on peut s'en servir comme canne, pour le 3è âge?

Max 26/01/2007 18:48

C'est quand même pratique si on a pas de portemanteau.

Daniel 26/01/2007 13:42

Werewolf; ton commentaire est superbe!

Daniel 26/01/2007 13:41

Dis, tu connais le peintre qui a fait cette oeuvre? Il semble doué pour certainnes parties du corps et je cherchais quelqu'un justement pour un portrait. Bize

Gothic inside 26/01/2007 09:32

Que fait-il exactement avec cette andouille ? on dirait qu'il la pèse - avec un P , comme "priapisme " ... à vue de nez, elle fait dans les sex kilos !

Bluemoon 26/01/2007 08:41

Quels farceurs ces gars de Pompéi ! Sur la photo, Ils ont rajouté l'accessoire au modèle. C'est une andouille de Guémené XXL, cuite à la napolitaine, sous la cendre, bien évidemment.

werewolf 26/01/2007 08:35

Que les iguanes vivaient en bande...