Un tas d'angoisse.

Publié le 5 Juin 2005

Classé dans la série : « Les angoisses du loup-garou »

Le loup mange parfois du philosophe grec mais ça devient rare.

Question angoissante posée par les philosophes antiques de l’école de Mégare, Attique – Où je m’égare quelques fois.

A partir de combien de grains de blé y a-t-il un tas ?

Pour ma part, je répondrai trois : le deux premier soutenant le troisième.
Et puis Brassens chantait : A partir de quatre, on est une bande de cons.

Fin de loup.

Publié dans #Angoisses

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article