Je vide mon sac…

Publié le 22 Octobre 2008

Réédition d'une note du 23 Octobre 2005

Tiens encore une histoire de sac !

Il faut vous dire que je ne me déplace jamais sans un sac à dos dans lequel il y a tout ce qu’il faut en cas de troisième mondiale (et autres fêtes promises)
Mon père appelait cela un « baise en ville » (Allez savoir pourquoi)
J’y mets normalement le bouquin en cours, le mobile, les correspondances à traiter, de l’aspirine, le parapluie, etc.
Les trucs de routine quoi.
Jeudi dernier, mon sac a rendu l’âme après cinq ans au moins de bons et loyaux services (une crise foudroyante et déchirante de fermeture éclair ; ça ne pardonne pas )
Bon, il n’a pas trop souffert, ça va.
J’ai donc dû, incontinent, en racheter un autre : Expédition douloureuse chez le Carrefour du coin où, évidemment je n’ai pas trouvé le même de chez Pareil (On ne change pas une équipe qui gagne)
Déçu, j’ai acheté une espèce de cartable à ordinateur portable et en « gibecière » qui à mon avis ne va pas durer longtemps.
Ceci étant, « pas longtemps » chez moi équivaut au moins à deux ou trois ans.
Evidemment, j’ai vidé complètement l’ancien et feu sac ; cette opération n’ayant jamais été faite depuis au moins cinq ans !
Il s’agissait aussi d’un sac d’ordinateur (qui n’en a jamais contenu d’ailleurs) fait grosso modo de deux larges poches et de multiples petits réticules intérieurs ou extérieurs.
Voilà donc la liste surprenante des trucs que j’ai trouvés ou retrouvés dans les entrailles de ce vieux compagnon :

  1. Le livre en cours (Sans nouvelles de Gurb d’Eduardo Mendoza, génial) ;
  2. Un parapluie pliant ;
  3. Une chemise de deux centimètres d’épaisseur contenant des factures et correspondances diverses de 2001 à 2005) ;
  4. Quatre trombones ;
  5. Un clou noir de tapissier (Tiens ?) ;
  6. Cinq chewing-gums de chez Hollywood sans leur boîte ;
  7. Divers prospectus d’ici et d’ailleurs et de plus jamais ;
  8. Une mini lampe Maglite (Cherchée pendant des heures et des heures) ;
  9. Une montre de femme (cadeau d’un fournisseur indélicat ou distrait) ;
  10. Un bout de ficelle de 50 cm de long ;
  11. Quatre cartes de Marabouts – c’est ma seule collection (Vous savez, les Messieurs ou Maîtres ou Docteur M’Doula qui vous soigne tout gratis après examen du sexe - féminin de préférence - et du portefeuille- des deux sexes - et qui vous retrouvera votre amour et tous vos espoirs perdus, baissera vos impôts en même temps que votre pantalon ou compte bancaire. Parole de gri-gri magique, mon frère) ;
  12. La boîte de chewing-gums de chez Hollywood sans ses chewing-gums (Ce ne sont pas forcément les mêmes que précités) ;
  13. Un couteau de chez Laguiole, acheté à Laguiole (Aveyron) avec l’abeille et le manche en bois de cerisier ou autre bois de mes deux (Que je croyais avoir donné depuis des lustres à un de mes neveux, en ayant déjà dix au moins – de couteaux et de neveux d’ailleurs) ;
  14. Un mini couteau de chez Opinel cette fois (le numéro est effacé par l’âge, mais c’est le plus petit) ;
  15. Une carte numérique pour appareil photo du même bois (Cherchée en vain à l’aide de tous les jurons connus pendant la moitié d’une nuit à la veille d’un départ en voyage) ;
  16. Une carte Fnac (périmée) ;
  17. Deux tickets de métro (périmés) ;
  18. Trois coupons de carte orange (périmés) ;
  19. Une paire de lunettes de soleil (cassée) ;
  20. Trois stylos à bille inutilisables ;
  21. Un critérium sans mine ;
  22. Un préservatif déployé (Une blague encore de qui je sais)
  23. Le mode d’emploi d’un réveil matin cassé (rageusement) depuis trois ans au moins ;
  24. Un chèque d’un ami à mon ordre de 153 francs français (Que je peux me mettre où je pense désormais – le chèque, pas l’ami, si finalement l’ami aussi – Il n’avais qu’à me rappeler que je suis oublieux) ;
  25. Un élastique cassé ;
  26. Trois cachet d’aspirine périmés depuis un ans, dans leur emballage et désormais en poudre ;
  27. Un échantillon gratuit d’une crème de soin pour homme de chez Mec révolutionnaire et nouvelle depuis au moins trois ans, sans que je sache vraiment à quoi ça sert et sur quelle partie du corps il ne faut surtout pas l’appliquer ;
  28. Un papelard (une note de lecture sûrement) où j’ai écrit trois mots : Salite, arentèle et archée (?) ;
  29. Plusieurs grammes de miettes d'origines diverses.
  30. Pour tradition, je terminerai par le raton laveur du cher Prévert…

Ceci étant, il n’y avait pas la punaise de mon calendrier, portée disparue depuis maintenant près de quatre mois (Voir ma note du 25 juin 2005)
Moi qui me demandais chaque matin pourquoi mon sac était si lourd…
Bon maintenant, il va falloir remplir astucieusement le nouveau sac…
Comme je n’ai pas le temps, je remets le tout en vrac et on verra plus tard, hein !
Peut-être pas l’élastique cassé ?
Si, ça peut toujours servir (Scout, toujours !)

Fin de loup

 

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Angoisses

Repost 0
Commenter cet article

snooze 23/10/2008 21:59

les quatre trombones, elles étaient du même modèle ou dépareillées ? C'est important comme détail..

Martin-Lothar 25/10/2008 20:48


Snooze : Du même modèle, mais complètement tordus donc inutilisables évidement.


Berthoise 23/10/2008 18:36

Comme je suis une femme élégante ( faut bien que quelqu'un le dise, nom d'une pipe), je change de sac au moins deux fois par semaine, ça permet de faire du tri. Je n'ai donc jamais le moindre fouillis dans mon sac, jamais.
Comment ça, vous en doutez.

Martin-Lothar 25/10/2008 20:47


Berthoise : Oui, j'en doute un petit peu, mais bon...


Alf 23/10/2008 17:59

Vivement samedi ou dimanche prochain hein !

Martin-Lothar 25/10/2008 20:46


Alf : Dimanche maintenant...


DJ 23/10/2008 17:10

Ce genre de note me rassure toujours !
J'ai pas a avoir honte du merdier de mon sac a main et d'ailleurs...
Tu l'as toujours ce sac de 2005, ça pourrait refaire une note non ?
1000 bises

Martin-Lothar 25/10/2008 20:44


DJ : J'ai plus d'un tour dans mon sac, c'est vrai !


la Mère Castor 23/10/2008 13:48

J'aime les listes, et les tiroirs avec des trucs qu'on garde, j'aime bien.

Martin-Lothar 25/10/2008 20:44


Mère Castor : Oui, moi aussi à tel point que j'en ai partout !


Prax 23/10/2008 09:09

"Salite
nom féminin singulier (minéralogie) silicate entrant dans la composition des roches volcaniques

Arentèle estas franca rivereto en la depertemento Vosges. Ĝi fontas en la komununmo Bruyères kaj enfluas Mortagne ĉe Rambervillers.

Les Archées ou Archaea (anciennement archéobactéries ou bien encore archébactéries, du grec archaios, « ancien » et backterion, « bâton ») sont un groupe majeur de procaryotes. Elles constituent un taxon du vivant caractérisé par des cellules sans noyau et se distinguant des eubactéries par certains caractères biochimiques, comme la constitution de la membrane cellulaire ou le mécanisme de réplication de l'ADN"

Bon, les Vosges ne sont pas volcaniques, il y surement des archées dans l'Arentèle. Le lien ça doit être un dinosaure qui en pissant dans l'Arentèle a lâché des archées qui se retrouvent dans des salites coincées au fond de l'Auvergne ?

Martin-Lothar 25/10/2008 20:43


Prax : Tu es une véritable encyclopédie toi ! Merci !


Le disciple 25/10/2005 14:36

d'un fan du sac à dos. Le mien me suit partout!Scout toujours!

Roxane 24/10/2005 20:08

Je fais des mots croisés quand il me plaît, Môssieu,Et je vous apprendrai que pour s'entremêler,On brave des dangers, on croise bien des maux!

martinlothar 24/10/2005 19:07

Mido : Je n'ose pas imaginer le poids de mon sac au bout de vingt ans !Roxane : Tu fais des mots croisés dans ces moments-là ?Mlle Moi : Merci de compatir.STV : Mon blogue est super bien rangé car même Frivoli s'en est inspiré, avec grand bonheur d'ailleurs.

STV. 24/10/2005 14:13

Ton sac est donc à peine plus bordélique que ton blog. Et moi qui ait toujours cru que les scouts étaient des gens organisés !:)STV.

Mlle Moi 24/10/2005 01:13

Eh, on peut dire ce qu'on veut sur le sac des filles, hein...une de tes aieules louves-garou aurait pas fauté avec un écureuil, par hasard?A part ça, toutes mes condoléances pour ton sac, je suis moi-même dans l'attente intolérable d'un deuil similaire, et je compatis vraiment ....(mais euh, j'étais sûre que mon commentaire était bien parti, tout à l'heure...)

werewolf 24/10/2005 00:23

d'une poche il a besoin en guise de fourre tout c'est donc,on l'a compris, un kangou-loupgarou

Roxane 23/10/2005 23:17

On devrait en faire des mots croisés.23. Se déploie au dernier moment avant usage (vertical).

mido 23/10/2005 22:07

En fait que des choses normales pour un sac, les miens sont à peu près pareils. Je n'ose pas parler de mon cartable que j'ai changé cette année après 20 ans de bons et loyaux services.

martinlothar 23/10/2005 21:34

Cooney : Bienvenue. On est d'accords pour l'élastique ! (Tiens, d'ailleurs, reviens comme ça quand tu veux)Werewolf : Il fallait l'oser et Werewolf l'a fait !

werewolf 23/10/2005 19:59

Marabout, bout de ficelle,.....et la selle de cheval, alors ?

Cooney 23/10/2005 19:54

y'avait de ces truc quand même dans ton sac... c'est ouf :pt'as bien fait de pas jeter l'elastique cassé... bien sûr que ça peut servir (Mac Giver ! :p )