Le déraciné de ville et l’enragé des champs

Publié le 14 Décembre 2006

Classé dans la série : « Les angoisses du loup-garou »

Tiens, l’ONU (le machin comme disait CdG) qui apparemment devient aussi inutile et coûteuse que la Cour des Comptes française, vient de publier son rapport annuel sur l’urbanisation dans le monde.
Ben les mecs, ça sent mauvais pour cette planète hein !
Au jour d’aujourd’hui, il y aurait autant de bourgeois, de citadins et d’urbains mal polis que de vilains campagnards bouseux et malpropres.
En 2030, il y aura 2 banlieusards mal famé pour un cul-terreux mal fermé.
De plus, les deux du dessus s’entasseront graves entre deux bidons dans des mégapoles tentaculaires de quelque vingt millions d’âmes plus seules que jamais…

Bon, je pense que l’on peut faire encore mieux et plus vite et transporter illico presto en masse les villes à la campagne pour que nos pauvres paysans ne s’ennuient plus en regardant chier les vaches.
Parce que la campagne, c’est dégueulasse : Il y a plein de bestioles sauvages sans laisse qui chient partout où elles veulent ; il y a des quantités incroyables d’oxygène (beurk !) dans l’air qui le rendent irrespirable pour nos bambins à Ipod et je ne vous parle pas des pollens qui courent en liberté même pas surveillée et des feuilles d’arbres que personne ne ramasse jamais.
Je passe aussi sur le silence insupportable qui règne sur les plaines boueuses et qui risque de rendre fou le premier automobiliste pouvant s’y aventurer.

Imaginez si les martiens débarquent un jour et que leur roi mette le pied dans une bouse de bœuf pleine de mouches et de mange merdes en descendant de la soucoupe hein !
A tous les coups, c’est l’incident diplomatique et il y a des planètes qui ont été désintégrées pour moins que cela, je vous le dis.
Non, non, bétonnons tout et tout suite et les océans aussi, même si il n’y a plus de poissons qui baisent dedans ou qui font pire sans rien dire à personne.
Assez de boue, de merde, d’air pur, de paysages bucoliques et de coliques gélines en étrons glissants et puants !
En plus dans les campagnes maintenant, on ne peut plus rouler tranquille dans les champs de blé avec nos 4X4 pour les salir un peu ; foutre le feu aux moindre taillis plein de poussière ou jeter nos ordures dans les ruisseaux : C’est dégeulasse et c’est une véritable atteinte à la liberté individuelle (et surtout un manque grave de l’urbanité la plus élémentaire)
Bétonnons tout une fois pour toutes !

Il n’y a pas à redire les mégapoles bondées et polluées de tout, c’est vachement sympa de chez Mégapied et propice à l’avenir des races !
On n’est jamais seul car il y a toujours près contre vous un péquin jovial pour vous bousculer ; vous truander ; vous écraser ; vous mépriser ; vous engueuler ; vous assassiner ; vous enculer ; vous dévaliser et vous flanquer la première porte battante de Fnac dans la gueule.
De plus, ces cités monstrueuses sont pleines d’animaux urbains voir bien élevés qui vous enchantent par leur convivialité, leur humour et leur intelligence : Des pigeons, des rats, des cafards, des puces, des poux et j’en passe et des plus furtif.
C’est vrai qu’un bon rat rôti au jus de blatte c’est quand même meilleur qu’un hamburger chimique et ogéèmisé hein !
Bande de gourmets graves !
Et puis s’il en manque, on bouffera son voisin de palier hein ! Il y a en à profusion maintenant et au moins, il ne nous fera plus chier pendant le repas.

Pour méditer tout cela : allez donc relire la fable de notre maître Jean de la Fontaine sur ce site (1) : Le Rat de ville et le Rat des champs (Fable IX du Livre I) dont la morale est :

« Adieu donc. Fi du plaisir
Que la crainte peut corrompre! »


(1) C’est un lien qui renvoie sur un excellent site (A la découverte de Jean de la Fontaine) dédié à notre Jeannot et illustré par Willy Aractingy et que j’ai mis derechef voire incontinent en lien à droite, pub.


Fin de loup

Publié dans #Angoisses

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

le platane 21/12/2006 10:40

Mais que vient faire la prétendue "coûteuse et inutile" Cour des Contes dans cette fable moderne ?

Tippie 16/12/2006 19:42

:o)J'adore le comm' de Werewolf.La campagne ca pue la nature. *beurk*Vive l'eau de javel et l'Harpic WC.(oui oui, c'est de l'humour-con. Je préfère préciser, parce que bon.)

werewolf 14/12/2006 21:09

Mettons Paris en Bretagne !