Question du jour n° 181

Publié le 19 Mars 2007

Classé dans la série : « Les angoisses du loup-garou »

A quoi sers-je ;  où cours-je  ; dans quel état, j’erre ?

Note : Il fallait bien que je les pose ces trois-là hein !

Fin de loup

Publié dans #Angoisses

Repost 0
Commenter cet article

anita 19/03/2007 21:25

moi, je citerais le très cher Boby:"le dernier mot que je t'ai servi était: pond-je?"

Doudou J 19/03/2007 20:49

Ikéa est là !Car Serge est une courge en montage de meuble !

Nicolas 19/03/2007 19:41

Les vers holorimes cités par akhenaton sont, sauf erreur de ma part, l'oeuvre d'Alphonse Allais tandis que ceux que vous citez, Gothic inside, ils sont souvent attribués à tort à Victor Hugo et ils seraient le fruit du travail de Marc Monnier.PS : On ne me cherche pas sur les vers holorimes !

Gothic inside 19/03/2007 19:26

Je crois bien que cette Anne Honyme est un des avatars d'un nommé Hugo ( Victor ) , très friand de ce genre de cabrioles - entre autres . C'est aussi lui qui pondit les alexandrins fameux :" Gal, amant de la reine , alla, tour magnanime, Galamment de l'arène à la tour Magne, à Nîmes "...

Nicolas 19/03/2007 19:08

Et voilà qu'akhenaton se met à l'holorime... j'adore.Maintenant laissez moi vous embêter, je ne suis pas certain de moi mais je crois que la forme "sers-je" constitue une faute de français et qu'il faudrait lui préférer "servissé-je" (je vous prie de m'informer si je suis dans l'erreur). Votre premier jeu de mots étant tombé à l'eau, au suivant...Le même doute m'assaille, je crois que l'emploi du "cours-je" est à proscrire au bénéfice du "courussé-je". Votre deuxième jeu de mots ayant imité le premier, je m'attaque au troisième...Comme l'a signalé Sana, la forme interrogative est inversée, l'exception peut être observée à l'oral mais pas à l'écrit. On est en droit d'apporter toute petite précision, il faut écrire "erré-je" avec un accent aigu sur le dernier "e".Cela étant écrit... vos jeux de mots m'ont fait rire.

laouen 19/03/2007 18:35

bah voilà: on change de pseudo toutes les 5 minutes, et après on s'étonne de se poser des questions existentielles!!tu sais quoi?tu réponds: "à rien mais je l'assume" à la première."nulle part, je cours pour le plaisir" à la seconde.et "dans l'état qui me plait" à la 3eme.Et d'un seul coup, tout va mieux!!bises

Tippie 19/03/2007 16:31

huhuhu !J'arrête de lire ton blog au boulot. Je vais m'attirer des ennuis à pouffer sans cesse en te lisant. ;^)

Daniel 19/03/2007 12:42

Pour une fois, le québécois à compris quelque chose: ''Y'a une grosse chandelle en forme de citrouille sur une tablette!'' Qui doit retenir des livre de tomber sur ta tête pour éviter d'empirer la situation!

Ennairam 19/03/2007 12:06

bern oui, depuis le temps que je me la pose...

Sana 19/03/2007 11:14

dans quel état ERRE-JE! enfin...! je ne comprends pas que quelqu'un d'aussi lettré que toi fasse une faute si simple...

akhenathon 19/03/2007 09:54

Par les bois du djinn où s'entasse de l'effroi, parle, et bois du gin, ou cent tasses de lait froid.Anne Honimme