Questions du jour n° 193

Publié le 13 Avril 2007

Classé dans la série : « Les angoisses du loup-garou »

Les puces nous feraient-elles marcher, par hasard et parasites par-dessus le marché ?

Fin de loup

Publié dans #Angoisses

Repost 0
Commenter cet article

laouen 13/04/2007 20:46

non... non.. NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON!!des serpents, des tigres féroces, 300km à pieds avec des haricots secs dans les chaussures, mais pas de puces, par pitié.j'ai été envahie par ces bestioles (à cause du chat) et j'ai développé depuis une psychose grave. Rien que de prononcer le nom, je me gratte, et je cours bomber la maison au truckipu mais qui t'abimes plus les poumons que ce qu'il tue les puces...bises

saturnin abadie 13/04/2007 17:27

"Par dessus le marché"... J'ai vécu quelques temps dans un appartement qui surplombait le marché de Bagnères de Bigorre et je n'y ai jamais rien vu de particulier à part quelques volatiles et quelques balles et ballons égarés là par des nains présomptueux regardant trop le fouteballe dans la boite à cons. Je pose donc la question:N'y a t-il qu'ici qu'il ne se passe rien par dessus le marché ou bien nous mentirait on? Mais que fait le gouvernement?????

Sana 13/04/2007 12:57

Une puce épousa un poux sympatique mais plein de tocs. Elle prit la mouche quand il partit sans tact avec une tique tachycardiaque.La puce prit donc son sac, sa carte, vers une direction exotique en stop. Un papillon peace qui passait près du pouce de la puce lui proposa une place.Excitée comme elle même, opinant sans cesse, branlant du chef, elle bondissait sur le pédoncule d'une plante épineuse en lui disant qu'elle en avait marre de se faire sauter.Bientôt, la puce, l'empêchant de papillonner en fit donc son époux. Ils passèrent leur lune de miel côte à côte sur la côte d'Azor (sans blague...caramba!).Quelques minutes plus tard (une éternité), elle lui mit la puce à l'oreille en lui annonçant la venue de 450 rejetons et son futur rôle de grillon du foyer. - je me tire d'elle, elle me fout le bourdon dit-il en s'éloignant.La puce, elle, gagna sa vie sur les marchés à l'ombre des fleurs.Fin de cette microscopique histoire.

akhenathon 13/04/2007 10:02

Les puces sont vitales pour l’économie ; elles consomment énormément de sésame pour pouvoir s’ouvrir au marché.