Avant Valence, c’est le Nord ; après Valence, c’est le Midi (1/2)

Publié le 12 Mars 2006

Classé dans la série : « Divers et d'autres saisons »

On dit que le jeune Napoléon Bonaparte, alors aspirant en garnison à Valence, escalada la face ouest du château de Crussol.
Bon, moi je veux bien hein, mais pour ceux qui ont déjà regardé cette face occidentale de la colline au sommet duquel culmine cette ruine du siècle n° 12, trouveront une fois de plus les légendes un peu téméraires.
C’est une pente très abrupte, voire une chute à pic de plus de deux cents mètres et si Bonaparte avait réellement fait ça, alors là : Chapeau Napoléon !

dscf0399

Notre Corse aurait eu en effet une gloire d’alpiniste plutôt que de chef de boucherie.
Il faut dire que le jeune Bonaparte à l’époque rêvait plutôt d’être écrivain (entre deux soupers à Beaucaire) et je me plais à imaginer un accident pendant une telle escalade l’ayant rendu pour le moins infirme.
Il y  aurait sans doute eu une œuvre littéraire de plus qu’au moins deux générations de Français eut pu lire en paix en buvant du vin d’Hermitage sans se faire massacrés pour rien finalement.

Mais s’il est facile de refaire l’Histoire et s’il est passionnant de la connaître, il est tout aussi difficile de bien la comprendre et surtout, d’être pleinement conscient de celle que nous sommes en train de faire !
C’est notre devoir de vivant, non ?

Faisons alors un peu de Géographie historique et touristique : La ville de Valence fut fondée en l’an 121 avant JC par des potes du consul romain Fabius (Quintus Fabius, pas Laurent hein !)
Ce nom de Valence (Valentia) signifie « Cité vigoureuse »
Il lui en faut de la vigueur à Valence pour résister à tous les courants qui la traverse et la lamine jour et nuit.
Il y a d’abord le Rhône : Un fleuve impassible, brutal et puissant qui est ici dans la force de l’âge, qui est au courant de tout et qui imperturbable et alpin draine inexorablement toute sa vallée vers la Méditerranée, le soleil et leurs merveilles.
Longeant le Rhône, une autoroute dite du soleil sur laquelle passe en Eté la moitié de l’Europe, du pôle Nord à la Sibérie en passant par l’Ecosse.
Et un TGV qui va bon train.
Tout ce petit monde passe à Valence et ne s’y arrête que rarement maintenant.
Ce n’est plus le temps de l’étape valentinoise de la Nationale 7, chère à Trenet.
En passant, tout le monde ne peut que constater la très grande véracité du titre de cette note : Passée Valence, on entre inexorablement dans le Midi !
Non seulement le climat change en quelques kilomètres, mais le paysage et le ciel prennent les aspects, les vibrations, les lumières et les senteurs de…
La Provence !
Giono et Pagnol ne sont plus loin et d’ailleurs la demi-brigade dont Giono fit un si grandiose récit, était basée à Valence, si je ne m’abuse.
On arrive éventuellement à Montélimar (c’est souvent pas du nougat, avec les bouchons) ;
On peut aller vers la bise à Madame de Sévigné à Grignan ; faire le plein d’huile d’olive à Nyons ou monter à vélo les pentes lunaires du Mont Ventoux.

Et puis il y a Orange où tel Hercule, nous sommes à la croisée des chemins !
On peut alors aller tout droit pour rejoindre la Camargue, son riz, ses chevaux, ses gitans, sa misère pour aller boire un pastis sur le port de Marseille où la Marine Française vous emmerdera profusément entre un pastis et un verset du Coran.
A Orange, on peut aussi se la jouer à l’orientale et être heureux comme un pape en faisant le pont à Avignon (une des plus belles villes de la planète, si, si) ;
Ou encore, baisser son calisson à Aix-en-Provence.
Quelques kilomètres plus loin, on peut tomber en rade à Toulon qui est pour moi, le lieu du Var riable pour ne pas dire du Var rieur (Tiens salut Werewolf !)
Nous pouvons poursuivre jusqu’au Luc (et ses deux potes sains, Maxime et Tropez) dont je reparlerai…
Ou alors poursuivre jusqu’à Cannes ou Juan-les-Pins et surtout Biot (dont mon enfance tient ses premiers souvenirs heureux – j’en reparlerai, of course)
Pousser plus loin ?
On atteint alors Nice et des portes vers ailleurs… (Tiens salut STV !)

Sinon à Orange, on se fait occidental et l’on refait le pont sans crier gare en saluant la reine de Nîmes.
Puis viennent Montpellier (Tiens salut M. !) Carcassonne (allez donc enfin lui ouvrir à cette vieille carcasse) et enfin Toulouse (où je connais quelques personnes frivoles et libres de chez Dubeaumonde !)

C’est vrai que Valence est tiraillée de tout part.
Il faut vraiment qu’elle s’accroche au 45ième parallèle qui la traverse et qui est sauf erreur la moitié du chemin entre le pôle Nord et l’Equateur
Tiraillée et coincée entre deux géants géologiques que sont l’Auvergne, magnifique, massive et centrale où l’eau des volcans lave depuis la nuit des temps, les mânes sacrés de la moitié de mes ancêtres ;
Et les Alpes suprêmes et altières où le corps prend toute la mesure de sa faiblesse et où l’âme s’élève malgré elle.

Valence subit à l’Ouest la dèche de l’Ardèche qui, au printemps, est une splendeur, et elle ne saurait résister au Vercors qui, à l’Est, rutile d’un haut luxe des plus naturels en toute saison.
De plus, au Nord, il y a Vienne la belle et antique Romaine, où naît le Mistral et qui est une Cité fort méconnue, mais riche de vestiges splendides et d’un musée profus.

Au Nord encore, il y a surtout, la bourgeoise, arrogante, passionnante et richissime Lyon (tiens salut Crooke, Monsieur Camille et les Morues), capitale universelle des Gaules apostoliques et romaines (ce n’est pas rien hein, excusez-les du peu !) baignée des trois fleuves Rhône, Saône et Beaujolpif et où se suicida Ponce Pilate (hic transit gloria mundi) et qui est le centre planétaire de la gastronomie (Burp !)

A l’Est encore, Il y a la jeune, sportive, ingénieuse et moderne Grenoble, où naquit la copropriété et où à l’âge de 20 ans j’ai étudié la force et la faiblesse des lois et finalement, la vraie philosophie ou l’art de la démocratie.
Le campus de Grenoble en Dauphiné se nomme Saint-Martin-d’Hères ; Je pourrais sans doute maintenant l’appeler Saint-Martin d’Hier !

A suivre…

Fin de loup

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Amarante 16/03/2006 11:47

capitale des Gaules romaines bien avant qu'elles soient apostoliques !Contente que tu nous cites avant le Beaujolais et la gastronomie ;^)

werewolf 14/03/2006 20:49

entre sud et nord, c'est toute l'ambi...valence

laouenanig 14/03/2006 20:35

zut! alors j'ai vécu 18ans dans le grand Nord (15km au nord d'Avignon)et 11ans dans le Sud...Pour répondre à Doudou Janis:Je vis depuis 10ans dans l'extrème Nord Ouest, mais je suis née dans le Sud. enfin...dans le Nord, puisque née en Avignon.Mais bon, c'était dans les quartiers sud d'Avignon.Miossec..."Où s'en va la mer à marée basse? Où s'en va le désir quand il trépasse?Notre besoin de consolation est impossible à rassasierEt le désir une illusion, un instant que l'on voudrait faire durer..."STOOOOOOOOOOOP!!!!sinon je vais pleurer.

STV. 13/03/2006 21:06

J'ai pas osé le dire de peur qu'on me traite encore de sale sudiste.

Mlle Moi 13/03/2006 21:05

Ouais, c'est ca, en fait ce qu'il faut dire, c'est que Valence est la plus septentrionale des villes qui se disent "porte du midi" :D

abs 13/03/2006 19:11

Chez moi, on dit qu'Avignon, c'est deja le nord. :)

werewolf 13/03/2006 17:43

mais Sainte, Maxime... mais elle est bien dans le Var, icelle ! :-D

Doudou Janis 13/03/2006 15:34

Nous les Bretons, nous sommes rudes mais sincères, le Sud c'est pas fait pour nous, on s'y perd et on y perd notre auhtenticité.Miossec me demande :Est-ce que désormais tu te détestesD'avoir pu un jour quitter BrestLa rade, le port, ce qu'il en resteLe vent dans l'avenue Jean JaurèsJe sais bien qu'on y était presqueOn avait fini notre jeunesseOn aurait pu en dévorer les restesMême au beau milieu d'une averse...Tonnerre de Brest, Tonnerre de BrestKenavo des Iles

tippie 13/03/2006 15:17

J'ai pas lu... rien que la photo j'ai le blues des vacances. :o(

laouenanig 13/03/2006 14:37

Aïe aïe aïe... Martin se lance sur un sujet qui me touche de près...pour commencer, je te dirai, cher ami du Nord, que ce n'est pas Valence, la frontière Nord/Sud en France, c'est.. Montélimar. La porte du soleil sur l'A7 c'est là bas qu'elle est!Valence, c'est déjà le Nord, Lyon, le grand Nord, alors Paris....Pour le reste... y en a à dire!j'ai pratiqué le Vaucluse et les Bouches du Rhone 29ans. De quoi ôter tous les clichés touristiques à la carte postale.Avignon est une belle ville (la mienne), mais..invivablebruyante, sale, mal famée (je ne parle pas de racisme, que ce soit bien compris!), chère, et les Avignonnais...une mentalité qui ne me revient pas. on t'accueille les bras ouverts pour te poignarder par derrière. Quand au coté frimeur, je n'en parle même pas.Orange? j'ai vécu 18ans entre Avignon et Orange.ville agréable pour les touristes. mentalité et tendance politique...spéciale.Aix? la frime intégrale. Ville agréable, jeune, belles boutiques,manifs culturelles interessantes.c'est tout. fric, fric, fric...j'y ai bossé, pas cool du tout.Quand on s'approche de Montpellier, on commence à mieux respirer, et au plus on file vers Toulouse, au mieux on se porte.pas de jugement sur le quart très sud est, je ne connais que peu la Côte d'Azur, ses us et coutumes, et ses habitants.Seuls lieux qui me touchent vraiment dans les 2 départements où j'ai vécu- le Ventoux. lui et moi, on a un truc à regler. une histoire de chevauchée en vélo, au petit matin.il va gagner, c'est sur, il me verra à genoux, mais j'arriverai en haut.je l'ai vu pendant 18ans, tous les matins de ma fenêtre.je signale aux amateurs, qu'à coté du Ventoux, il existe des collines étranges, appelées les Dentelles de Montmirail, génial.- la Camargue. Loin des cons, loin des villes..le vent qui fait onduler le riz, les reflets sur l'eau, et les ...moustiquesmais bon...Lyon?connais pas...mais çà devrait pouvoir s'arranger.et il y a un truc qui m'a toujours attirée près de Lyon...Côte Rotie, Condrieu, Chateau Grillet, par exemple...

honey 13/03/2006 11:10

avec toi STV!Serait-il jaloux? mmmmmmmmm?Euh......c'était juste une question! Pourtant tu as mis son lien!

STV. 13/03/2006 11:05

"Ce que j'aime dans mon blogue, c'est que j'ai le grand sentiment d'être lu par des gens intelligents, pertinents, intéressants"> Tu as raison, tes notes sont trop longues, moi je ne les lis pas :)

M. 13/03/2006 09:37

Puis viennent Montpellier (Tiens salut M. )Un peu plus bas mais le bonjour me touche.

Bluemoon 13/03/2006 08:21

C'est la version Martin du Tour de France par deux enfants. Et à chaque étape, on découvre un ou des blogueurs en lien. C'est pas beau ça ? Je ne suis jamais allée à Valence en France. Ni à Grenoble. Donc j'ai encore appris des choses ce matin. Et puis, je réalise que cela fait bien longtemps que je n'ai pas chevauché la Camargue ni dansé à Avignon... Et je m'interroge soudain sur la fuite du temps. Sourire

Martin Lothar 12/03/2006 21:58

Ce que j'aime dans mon blogue, c'est que j'ai le grand sentiment d'être lu par des gens intelligents, pertinents, intéressants et surtout clairvoyants...Mlle Moi : Je sais que tu sais que je sais que nous sommes d'accords. Sissyneck : Même commentaire que pour Mlle Moi et je rajoute : Je déteste qu'on me tienne par les couillebarines savoir : Rabelais et la Renaissance... (à suivre !)Mon doux Ange des Iles (Doudou Janis, on t'a reconnue) : Je connais très bien Guéret et surtout tous ses médisants. Et toc !S'il faut faire un icul sur Guéret : Je suis prêt !

Ange des Iles 12/03/2006 21:38

Je ne connais pas Gueret dans la Creuse, tu pourrais pas nous faire la la meme chose :- 1 Haikus- 1 charade- 1 note panoramique en cercles concentrique. (dixit Sissyneck).N'empeche, j'ai appris des choses sur Valence, et j'en sors une fois de plus moins c.. (moins inculte plutot)Bisoudici.

Sissyneck 12/03/2006 21:06

C'est comme la structure des livres dans la Renaissance, par cercles concentriques, le plus important chez Rabelais c'est le milieu et pas la fin du livre. Pour Valence, c'est pareil, ça paie pas de mine mais c'est une ville importante. Enfin, à Lyon on mange mieux...

Mlle Moi 12/03/2006 18:23

J'aime bien cette première note, paske finalement, ca montre très bien l'interêt de Valence: Ce qu'il y autour :D