Le piano fantôme

Publié le 19 Mai 2006

Classé dans la série : « Divers et d'autres saisons »

Notre planète est couverte d’ordures et de déchets plus ou moins biodégradables.
Il y en a partout des dépotoirs, même dans le fin fond des déserts les plus inaccessibles.
Il y en a même au sommet des montagnes.
Bon d’accord, il n’y a pas forcément de poubelles ou de passage de camion d’éboueurs sur les pics enneigés, mais les alpinistes et les randonneurs ne sont pas toujours soucieux de laisser leurs hauts endroits aussi propres qu’ils les ont trouvés en arrivant.
Il existe donc des équipes d’alpinistes éboueurs qui régulièrement font des excursions pour aller nettoyer les sommets.

Une d’entre elles a récemment découvert un piano au sommet du mont Ben Nevis qui est le point culminant de l’Ecosse et de la Grande-Bretagne itou (1344 m)
C’est un piano pratiquement complet (caisse et cordes) auquel il ne manquait que le clavier !
Ces alpinistes se demandent encore qui a eu l’idée sotte et grenue d’aller monter un piano sur une montagne battue par la pluie et le vent et embrumée 365 jours par an, et surtout un piano sans touche !
Ils se demandent aussi comment on a pu réussir cet exploit pas banal.
Bon, c’est vrai que nous sommes en Ecosse, le pays du Loch Ness, du whisky et des vrais fantômes bien de chez nous.
C’est une contrée originale, pleine d’originaux, mais là vraiment…

A mon avis le syndicat des fantômes écossais a dû décider un jour d’expatrier ses membres vers les sommets ou des lieux les plus reculés afin de fuir le désintérêt croissant des vivants à leur encontre.
C’est vrai que les châteaux lugubres où ils sévissaient depuis des siècles ont été complètement retapés, modernisés et truffés d’une électronique tapageuse qui rend nulle et désuète toute hantise traditionnelle.
Il faut dire que même les gosses n’ont plus peur des fantômes sans tête car il y a des monstres beaucoup plus terribles et laids sur leur console de jeux ou au journal de 20 heures.
Tout fout le camp…

Je supputerais alors que les fantômes écossais s’exilent sur des pics pour y organiser des bals bien traditionnels de chez Monster Ltd avec kilts, draps blancs, panses de brebis fantomatiques, cornemuses et des pianos sans clavier.
Ceci étant, je me demande quel genre de musique on peut jouer sur un tel instrument et en un tel lieu…
Une nuit sur le mont Chauve ?

Fin de loup

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

georges 23/05/2006 11:37

ça m'a bien intrigué cette histoire comme je monte aussi des trucs au sommet des montagnes mais je redescens avec! d'autre part cela m'arrive de jouer du piano sans clavier directement sur les cordes,c'était peut être moi une nuit somnambule!

lewis 20/05/2006 23:00

Les commentaires deviennent meilleurs que les notes : on se croirait chez STV.

laparhasard 20/05/2006 14:49

L'important est qu'il ait gardé sa queue.

Doudou Janis 20/05/2006 13:47

Le mec retrouvé amnésique à Londres était un ex pianiste du groupe des années 70 Supertramp, reconverti dans la cloche.La maison de disque avait voulu illustrér un album du groupe avec l'image du piano sous la neige mais ayant déja bien antamé leur budget, ils ont préféré laisser l'instrument sur cette montagne, et par mégarde ils ont également oublié le pianiste.Qui a entendu parler de ce groupe depuis toutes ces années ?Logical Song !

werewolf 20/05/2006 09:36

que l'histoire de ce piano man s'est terminée en queue de...piano, la prétendue amnésie etant simulée...

martinlothar 20/05/2006 01:23

Biniou : Je ne sais si le Gilbert était si aveugle que ça pour faire des loufoqueries pareilles !Blue Moon : Tu vois que quand tu veux, tu peux faire des commentaires géniaux !Werewolf : Celle-là, je n'y avais même pas pensé. Bravo ! Elle est superbe et à queue !Georges : Je pense que ça doit être quelque chose de ce genre. Un hélico pour aller et pas d'hélico pour le retour parce que ça ne vaut pas le coup !Oui, je me souviens de l'histoire étrange de pianomam. Je me demande d'ailleurs pourquoi personne n'en a encore fait un film ou un livre. C'est beaucoup plus réel et humain que le Da Vinci chose dont on nous rabat les oreilles et les couilles aussi (je ne parle pas du porte-monnaie) !

Georges Bize 20/05/2006 01:18

Voici:L'homme«Pianoman»L'histoire de cet amnésique virtuose qui ne s'exprime qu'installé face à son instrument passionne la Grande-Bretagne.par F. Rl.LIBERATION.FR : lundi 16 mai 2005 - 17:40 Il n'a pas de nom et toute la presse anglaise s'interroge lundi sur cet homme mystérieux qui ne parle pas. Tard le 8 avril, il a été trouvé errant, son costume sombre trempé, dans une rue du bord de mer balayée par les vents, à Sheerness, sur l'île de Sheppey, dans le Kent (sud-est de la Grande-Bretagne). La police l'a amené au Medway Maritime hospital de Gillingham. Depuis, cet homme dont l'âge se situe dans la vingtaine ou la trentaine refuse ou est incapable de répondre à la plus simple des questions: qui est-il? Dans l'idée qu'il pourrait peut-être écrire son patronyme, on lui a donné une feuille de papier et un crayon. En fait de mots, il a réalisé un croquis détaillé d'un piano à queue. Tout excité, le personnel de l'hôpital l'a amené dans la chapelle de l'établissement où se trouvait un piano. L'homme s'est assis devant l'instrument et a commencé à jouer, transfiguré. Pour la première fois depuis sa découverte, il paraissait calme et détendu. Il a joué des heures durant. C'est un virtuose dit-on, d'exception renchérissent certains. Dans les semaines suivantes, l'inconnu est régulièrement retourné à la chapelle, mais n'a toujours pas prononcé un mot. Il a joué des morceaux du «Lac des cygnes» de Tchaïkovsky mais semble préférer des airs de sa propre composition.Ceux qui ont entendu jouer «l'homme piano» pensent qu'il peut s'agir d'un musicien professionnel. Un traumatisme aurait provoqué son amnésie. Tenter d'en savoir plus par lui était quasiment impossible. A chaque nouveau visage, il semblait terrifié. Dans l'espoir de trouver la clé de ce mystère, sa photo a été diffusée dans les médias lundi. Des orchestres dans toute l'Europe ont été contactés. Le service national des personnes disparues en Grande-Bretagne (National missing persons helpline) appelle toute personne qui met un nom sur son visage à se manifester. Pour enfin mettre un nom sur ce mystère.Dans le «Guardian»: «Do you know this man?» Sur la BBC « Fantastic response to 'Piano Man'»Dans le Mirror: «Pianist's identity mystery» Spécial non?

Georges Bize 20/05/2006 01:12

Encore moi, il me semble bien que l'an passé, n'avions nous pas trouvé un pianiste amnésique sur le bord d'une plage quelconque et qui se disait de Grande-Bretagne? Je fais des recherches là dessus... je fais un peu d'amnésie aussi... qu'est-ce que je disais... ah oui envoyer!

Georges Bize 20/05/2006 01:06

J'ai bien une petite idée; des spécialiste en photos ou en vidéoclips l'ont surment apporté là haut en hélico et après le travail terminé, ils ont ramené ce qu'ils pouvaient sans trop de frais de retour; une autre hypothèse, l'élève en musique a mal interprété la demande du prof qui lui demandait une note plus haute mais je crois bien la première idée plus plausible.Je vous laisse donc sur une bonne note!Bize

Bluemoon 19/05/2006 22:16

Un Mac... Un Mac something sans clavier !!!! Sky my husband ! Et au sommet du Ben Lewis ! Apple le 18 !J'imagine très bien les panses de brebis fantomatiques ballant dans les brumes... et un loup en kilt berçant sa cornemuse.Le piano sans clavier c'est pour ranger les bouteilles. Un piano-bar, ça s'appelle. Et là-haut sur la montagne because of the source. Pour cueillir la gorgée d'eau idéale pour accompagner le pure malt parfait. Tu ne connais pas les écossais ? Ils en sont parfaitement capables !

werewolf 19/05/2006 21:20

c'est forcement un piano aqueux

Biniou 19/05/2006 20:53

C'est Gilbert Montagné qu'a laissé son piano, il croyait faire un concert en plein air sur la Butte de Montmartre un soir de janvier...