Vous n’en avez sans doute rien à brosser mais… (Saison 1/ épisode 3)

Publié le 26 Janvier 2006

Résumé des épisodes précédents : Notre héros, ML, autiste de l’informatique, découvre les blogues en janvier 2005. Il se passionne pour cette planète où se jouent de bien étranges pièces animées par des inconnus à pseudonyme.

Plus je lisais les blogues, plus le peu d’idées reçues que j’en avais disparaissaient.
Certains esprits et médias, sans doute mal informés, chagrins, jaloux ou apeurés m’avaient en effet mis dans la tête que les blogues étaient des tissus d’âneries plus ou moins laides et vides d’intelligence, tissés maladroitement par des préados déjantés, incultes et définitivement rebelles à toutes autres langues que l’essemmesse malabardesque.

Bien au contraire, ma surprise fut de découvrir toute une palette de générations, de cultures, de conditions, d’états d’esprit, de sensibilités, d’expériences, d’humeurs, de préoccupations ; bref, une passionnante variété d’individu passionné qui communiquaient selon des règles à priori tacites, mais manifestement bien établies et appliquées dans la plus grande des convivialités.
Rares sont les coups de gueules, les blagues, les crasses, les canulars, les critiques ou les bourdes survenant entre les blogueurs ou leurs commentateurs qui dégénèrent en engueulades homériques, en guerre de tranchée ou en fâcheries éternelles.
On s’explique ; on s’arrange ; on oublie ; on s’oublie puis on se retrouve un jour.
Les mœurs de la blogosphère semblent tacitement huilées par un grand esprit de bienveillance, de liberté et de tolérance.
Pourvu que ça dure.

Par ailleurs, la majorité des blogueurs dépensent quotidiennement une énergie et une imagination étonnantes à créer et à maintenir des notes et des pages les plus souvent intéressantes voire passionnantes, amusantes, distrayantes, astucieuses, originales, riches et esthétiques.
Bon d’accord, tout le monde n’aura heureusement pas les mêmes goûts ni les mêmes préoccupations, mais je trouve sympa que tant d’expressions aussi variées, différentes voire opposées, puissent voisiner et communiquer entre elles, librement et calmement ; s’émuler les unes les autres et quelquefois se coopter, s’entraider, se copier ou s’influencer.
Bref, on se regarde ; on se lit ; on se cause ; on partage et on se serre les coudes.
J’ai appris aussi que des personnalités de chez VIP, de tous bords et horizons, tenaient aussi leur blogue.
Bon, pour le peu que j’en ai vu, ce ne sont pas les meilleurs et loin d’être les plus intéressants.
Il n’est finalement de meilleur blogue que de pseudo et d’anonyme.

Le 18 juin 2005, j’avais publié une longue note déjantée sur cette diversité de la blogosphère.
Avec le temps, bien sûr, elle serait à refaire ou plutôt à compléter !
Du reste, je m’emploie maintenant du mieux possible à sélectionner mes liens (à droite, pub) en tâchant de respecter cette variété.

Ma découverte des blogues a bien évidemment fait germer dans ma petite tête une idée sotte et grenue : « Ben au fait, pourquoi pas ma pomme, hein ? »
Des angoisses nouvelles dès lors allaient pour moi surgir…

Fin de loup

 

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Bloguerie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Crooke 28/01/2006 09:19

Ouah... le cliffhanger de la mort qui tue! J'halète, j'halète. Mais que va-t-il donc arriver à notre autiste de l'informatique? Réussira-t-il à créer son blogue? à poster sa première note? à recevoir son premier commentaire?Quel suspense...

Amarante 27/01/2006 20:37

qu'il n'y avait sans doute rien à comprendre... Je crois que moi-même je ne comprends plus rien. Donc tu ne comprendras encore pas.

martinlothar 27/01/2006 20:10

Mlle Moi : Il y aura 3 saisons et je vais faire durer le plaisir.Petite Renarde : Quelque chose me dit que tu vas être une héroïne de tête d'affiche de la saison 3.Lewis : Sauf erreur, tu as déjà un blogue de qualité, mais du genre expresso !Amarante : J'ai pas compris...Tippie : à qui vas-tu me délater ?Georges Bizet : A blogue de qualité, lecteur de qualité.STV : Il n'y a finalement pas de mauvais ou de bon café, il n'y a que des gens endormis !M. : Tu es mieux placé que moi pour te situer, non ?Today : Merci.

today 27/01/2006 16:02

Qu'est-ce que c'est bien ce que tu écris làet ta note du 18 juin aussi. Ah! je t'aime aussi les blogues...

STV. 27/01/2006 09:43

Je me demandais aussi pourquoi Lewis figurait dans tes liens : pour la diversité, donc ! Ah, sacré Martin, il côtoit le bon café comme le mauvais ! :)

M. 27/01/2006 09:32

Du reste, je m’emploie maintenant du mieux possible à sélectionner mes liens (à droite, pub) en tâchant de respecter cette variétéEtant en lien (à droite, pub), je prend cette phrase comme un compliment. Maintenant j'aimerais bien savoir de qu'elle variété je fais parti.

Georges Bizet 27/01/2006 03:11

C'est ce qui me plait le plus. Je constate que tous vous écrivez de bons textes régulièrement. J'apprécie beaucoup cette qualité et cette diversité.

Tippie 26/01/2006 22:28

J'adore ces notes (euh, les autres aussi!! Mais celles-ci encore plussss!) :o)J'en connais un qui serait interesse de le lire, je crois :o)Bien vu, Martin!

Amarante 26/01/2006 22:07

Je crois que c'est la première note que j'ai lue chez toi, via les liens de Mlle Moi. Aujourd'hui, en tout cas, tu nous fais un bel éloge...Bises.

lewis 26/01/2006 21:50

Si je faisais un blogue !

petiterenarde 26/01/2006 21:02

c'est drôle : c'est cette note du 18 juin qui m'a décidée à me lancer...bises.

Mlle Moi 26/01/2006 20:31

La suite, la suite ! :)