Trois iCuls de Februs ou de février à faire briller

Publié le 16 Février 2017

Les Frères de Limbourg (1412-1416 ?) Enluminure des Très Riches Heures du Duc de Berry, Février.

Les Frères de Limbourg (1412-1416 ?) Enluminure des Très Riches Heures du Duc de Berry, Février.

froids enfants de la Chandeleur riez

aux crêpes que février

fait vriller

(iCul 2.0 — décasyllabique)

februs un dieu vivant mais oublié

des morts de froid l’ouvrier

février

(iCul 2.0 — décasyllabique)

poisson au verso sait briller

car il fait vriller

février

(iCul 3.0 — octosyllabique)

 

Note : Februs ou Februa, (allez savoir), une idée de la purification, un des multiples dieux des foyers populaires et néanmoins romains, voire malgré tout occidental et qui a donné son nom au deuxième mois des calendriers julien (- 45 C° avant Kivousavez) et subséquemment, grégorien (1582 C° après Onesaipluki).

Februs — appelons-le comme ça — est sans doute un des nombreux avatars quantiques de la star Ogmios, alias Janus & Cie, et in fine, un des incalculables fils du Grand Pan.

Voilà.

C'est l'esprit du chaudron tiède, de la poêle cramée, des cendriers pleins, des tonneaux percés et des chiottes gelées sans papier Q ; c'est le bon dieu des matins froids, glacés, pluvieux givrés, brumeux, neigeux sans pelle, venteux qu’on se pèle merdeux de février et de nulle part ailleurs, ni de qui ou de quand dit raton.

Mais il nous réchauffera toujours et à jamais le corps et l'esprit en attendant un impossible train, en espérant Godot, en supputant un improbable politicien honnête ou encore en réclamant la saint Glinglin à Pâques, au ramadan, voire à la Trinité en quadrature d'un cercle octogonal ; il est aussi le fantôme des estomacs, des poches et des celliers vides de tout ou de jamais rien ; Februs, est une divinité sans prophète, sans livre, sans culte, sans temple, église, parti, taxe, obole ou impôt.

Februs est une antique conviction sans foi, ni loi, sans constitution AOC, mais c'est quand même une réalité, la preuve : nous sommes en février, ouidre ou merdre ?

Illustration : les Frères de Limbourg (1412-1416 ?) Enluminure des Très Riches Heures du Duc de Berry, Février.

Fin de loup fébrile

Repost 0
Commenter cet article

trace-de-pat 16/02/2017 20:08

Et Godot, ça fait 40 ans que je l'attend. Tu pense qu'il reviendra un jour ?

Martin-Lothar 18/02/2017 23:18

Je me suis un jour poser cette question... et j'ai trouvé MA RÉPONSE : Godot, ce n'est que toi-même. Voilà. D'autres questions ?

trace-de-pat 16/02/2017 20:07

Ca va bien "Février" : 2 pieds: avec un hiatus 3.
J'attends Mars.

Martin-Lothar 18/02/2017 23:15

Ah la la, mars ! Des rimes pas possible et surtout très rares et toujours boiteuses à vous en faire rougir l'iCul autant que la planète du même bois de derrière chez nous (après la fessée). T'inquiète, je vais gérer le Mars : je suis le futur empereur de l'univers et de toutes ses planètes en bordel et son train, ouigre ou merdre ?

Christine JOUNEAU 16/02/2017 14:56

Bon dieu des matins froids certes, mais petit, tout petit.

Martin-Lothar 18/02/2017 23:08

Christine : oh oui, mais la grandeur, comme le meilleur, le pire et la petitesse ne sont jamais certains. Restons quantiques, que diable !