Quantique d’un blogue de 1-1 ans

Publié le 22 Mai 2016

ni malfaisant ou bienfaisant
un blog nul faisant
de onze ans
 
Frères humains qui avec moi bloguez, en vérité je vous le dis, je ne m’en lasse pas.
Et mon blogue poussif, lascif, ringard octebite ses onze ans aujourd’hui.
Faut dire que tous les matins depuis onze ans, en allant entreprenant jeune loup dynamique au boulot, je me dis qu’il faudrait un jour arrêter cette foutaise ; et puis tous les soirs, en vieux caniche crevé à cotiser des Danaïdes titanesques, je ne cesse d’imaginer des trucs pour amplifier ce machin sans nom.
Tiens, à propos, il faudrait p’ têt ben que j’achève Shakespeare ; il faudrait p’ têt ben aussi que je vous narre d’autres poètes disparus ; il faudrait p’ tèt ben que je vous cause de la bête du Gévaudan, de la neuvième planète et du singe Bosse-De-Nage ; il faudrait p’ têt ben encore que je vous dénonce monsieur Panado, le serpent Kaa et d’autres magnifiques, terrifiants et antiques Grand Pan ; il faudrait p’ têt ben enfin et à jamais que je vous révèle les secrets de l’Omekilekon et de la langue rapide.
Il faudrait p’ têt ben…
En illustration sonore, anniversaire et néanmoins bien musicale : l’oratorio d’Antonio Vivaldi — un grand loup et un gars roux —, Judith Triomphante, dont le chœur d’entrée « Arma, caedes, vindictae, furores » fut longtemps pour moi, l’ultime ornement, le point d’orgue, le festif final de tous mes combats, de toutes mes réussites, de tous mes bonheurs et travaux accomplis.
Sonnez trompettes, résonnez musettes, haubottez hautbois, fluttez flutes, chalumez chameaux de chalumeaux, pissez violons, tabassez basses, mandolinez mandolines, battez tambours et de tout cœur, gueulez les chœurs !
Je t’aime mon blogue de on-zan et des réglisses ; reste avec moi.
 
Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Bloguerie, #Bach & fils, #Angoisses, #Le manuel de survie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Melle Beulemans 23/05/2016 16:55

Bon anniversaire, bien sûr, mais...
Il faudrait p’ têt ben…
Ben oui, un blog, ça existe encore, mais ça ressemble (c'était le cas au départ) de plus en plus à un "journal personnel"
Le temps va vite. 1 seconde reste 1 seconde, mais les blogs ont été dépassés par les réseaux sociaux, les facedebouc et tweet. Ou ils existent encore, pour d'autres contacts, avec ou sans réponse. Peu importe, si ça te plaît d'écrire, continue. Mais pour ceux que tu connais, qui te sont proches, garde les traces. Un jour, il y aura quelqu'un qui aura du plaisir à lire; un jour, il y aura quelqu'un qui fouillera dans les papiers (et les disques durs), et qui découvrira (ou re-découvrira) tout ce que tu as pu écrire, bon, moins bon, carrément mauvais. Comment les enfants devenus grands qui lisent les lettres enrubannées, religieusement gardées, de leurs parents (euh), grands-parents et aïeux

A.G 23/05/2016 10:26

Happy birthday 2 U

la Mère Castor 23/05/2016 08:50

bon anniversaire à ce vénérable et incomparable blog.

T.G 23/05/2016 06:42

Bon anniversaire !

laouen 23/05/2016 00:19

bon anniversaire.. zut, nous sommes déjà le 23 mai. Avec ce décalage horaire, je ne sais plus.. vivre la tête en bas me retourne l'esprit. Du fin fond de ma Calédonie, je te salue, le Loup...
Plus personne dans le monde des blogs ne se souvient de moi, et tu es le seul que je lis encore...

Nijenn Bluemoon 06/09/2016 23:04

Moi, je me souviens de toi... Laouen ! <3