Squelette fumant — ou de la vrai résolution — avec iCul grillé

Publié le 6 Janvier 2015

Squelette fumant — ou de la vrai résolution — avec iCul grillé
« Du temps que je partais à vélo pour des mois à travers la France, mon plus grand plaisir était de m’arrêter dans les cimetières de campagne, de m’allonger entre deux tombes, et de fumer ainsi des heures durant. J’y pense comme à l’époque la plus active de ma vie » (Emil Cioran, De l’Inconvénient d’Être Né)
Je fumerai enfin ce que je veux
Même le foin des fameux
Vœux fumeux
 
Note : je pense que vous avez compris mon problème de saison… Et si le tabac républicain (surtaxé et toujours vendu en monopole absolu pour notre pas-bien et d’autres sans thé, en toute hypocrisie et démagogie, par notre cher État d’émoi et Moi) et si cette herbe exotique venait à manquer, j’aurai toujours une moquette à fumer — même dans mon caveau familial (ou autre sanctuaire de bébé rom & RIP, fouchtra quoi !) afin de sauver peut-être quelques trop tendres jeunes âmes de l’antique cloaque des foules imbéciles.
 
Illustration : Vincent van Gogh, 1853-1890, Squelette Fumant, 1885, huile sur toile, 32 x 25 cm, Rijksmuseum, Amsterdam, Europe.
 
Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Le manuel de survie, #Quantisme, #Van Gogh, #Cioran, #iCuls & haïkus, #Angoisses

Repost 0
Commenter cet article

Tripoda de Kaulomachie 09/01/2015 17:06

En fait on peut facilement jouer les anarchistes de la drogue (institutionnelle ou pas), les campagnes françaises sont pleines de choses à fumer ou à se carrer avec des effets plus ou moins plaisants. La datura est bien connue (mais paraît-il à utiliser avec précaution car assez violemment toxique), la belladone en pommade envoie les sorcières au septième ciel. Et j'ai appris récemment que la phacélie, cultivée innocemment comme engrais vert ou comme plante mellifère, était, sous forme d'infusions de feuilles séchées, l'un des psychotropes préférés de certaines nations amérindiennes. Enfin, certaines personnes plantent allègrement des variétés ornementales de tabac, un végétal plutôt joli je dois l'avouer, qu'il suffit d'aller piller dans les jardins.

Martin-Lothar 10/01/2015 15:49

Tripoda : merci pour vos précieux conseils de survivalisme. Tiens, à propos de plantes médicinales, j'ai l'espoir d'avoir le temps ( que saint Boss, mon patron me le permette) d'évoquer ma lecture passionnée d'un ouvrage consacré à de telles vertus plus naturelles, tu meurs. bien à vous.
PS : dites-moi en réponse à mon commentaire sur votre blogue étonnant, si le ficus ou la fougère peuvent se fumer aussi ^^.