Amalgame lupin avec deux iCuls de Charlie

Publié le 8 Janvier 2015

Amalgame lupin avec deux iCuls de Charlie
Charlie ce n'était pas de vrais loups
Mais de sacrés étrons flous
Et relous
...
Et puis nos bons vieux démagos Charlie
Ont encore un pain béni
Pas joli
...

 

Une fois de plus, je m'indigne de l'usage de la métaphore du « loup solitaire » par d'aucun commentateur de certains événements sanglants et affligeants plus ou moins récents ou toujours à venir.
Je précise donc et à nouveau, qu'il est des plus injurieux, sot et inculte d'amalgamer la gente canis lupus avec quelques vénéneuses sous-merdes anthropoïdes, suburbaines, et pourries du bulbe ou autres raclures psychopathes de latrines sacerdotales.
Voilà...
...
Par ailleurs, je rappelle humble à nos inénarrables et guignolesques zintellos et politi-chiens galeux de tout poil, béats, vingteurisés, moisis, maffieux, petifourisés, neuneus, glandeurs, véreux ou encore plus angéliques tu meurs au Panthéon fluo, que pour faire une « Union Nationale » il faudrait d’abord que la France soit une « Nation » ; ce qui, sauf erreur et sans mauvais esprit de ma part, n’a encore jamais été réellement le cas — ou du moins, épisodiquement et pour peu de temps.
Enfin, j’ose hurler erga omnes, voire urbi et orbi que ce sont les peuples qui font l’Histoire, pas les historiens ni les philosophes, ni les huitres parlementaires ou étatiques, et encore moins les prophètes et les journalistes, fussent-ils morveux, jean-foutre, salopards, satiriques ou rigolos.
...
Ah, mais !
 
Fin de loup nauséeux
Repost 0
Commenter cet article

werewolf 10/01/2015 07:57

Des verts solitaires, alors...

Martin-Lothar 10/01/2015 15:40

Werewolf : ou des sous-vers enCor EN vers-et contre tous(se)
Meilleurs vœux à toi et tous les tiens, min fu.