Noël, Maurice, Jacques et Joe

Publié le 23 Décembre 2014

Noël, Maurice, Jacques et Joe
Au marché de ce Noël las
Le vieux cocker chancela
Dans l'allée du verger
Qu'elle soit de Thor ou d'Allah
La mort n'est jamais sans éclats
 
Aux marches de Noël, du solstice et de l’hiver, la Mort, cette travailleuse infatigable et à notre service non demandé 24 h sur 24 et 7 jours sur 7, la Grande Faucheuse quoi, a fait son marché sur le pont de Nantes ou d'autres lieux à bals ou trous de balle.
Elle vient d'emporter notamment Jacques Chancel, sympathique télé et radio-scopeur du Grand PAF, Maurice Duverger et de la Basoche, jurisconsulte, homme adroit, de droit, à « droite », mais droit dans ses bottes, et puis, Joe Cocker, le chanteur anglais d'un rock rocailleux enrayé de toutes les herbes et boissons du monde et qui lui aussi avait du chien qui fume la moquette.
Moi qui, dans une vie antérieure, ai souvent lu ou écouté avec bonheur, ces trois désormais feus compères, je me demande ce qu'ils peuvent maintenant bien se raconter dans le hall d'entrée de l'Usine Universelle de Recyclage (UUR).
Au moins, Jacques et Joe ont en Maurice un bon avocat pour négocier — ce que de droits et pourra — avec l'énigmatique Grand Ingénieur en Chef du Bazar Cosmique qui nous attend tous, un jour de Noël ou l’autre.
Joe chanterait With a little help from my friends, pendant que Jacques radioscoperait Dieu Himself (son rêve de toujours !) et que Maurice rédigerait les nouveaux baux vitaux.
Bon sinon, « Sic transit gloria mundi », comme me dit chaque matin ma concierge en me menaçant de son balai. (Il faut dire qu’elle lit Jacob Delafon dans le texte)
 
Illustration : Albrecht DÜRER (1471-1528), Le Chevalier, son Chien, la Mort et le Diable, (1513) Gravure, 245 x 188 mm, Staatliche Kunsthalle, Karlsruhe. Europe.
 
Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Le manuel de survie, #iCuls & haïkus, #Dürer, #Épitaphes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

hoplite 23/12/2014 21:54

bon Noël à vous aussi, ami!