Lagan 173

Publié le 20 Décembre 2014

Lagan 173
 
Afin de ne pas se dégrader :
 
Quand tu sers Jean
Dans la gêne râle
Mais en tout lieu tenant
Garde le cap oral
En aspirant
 
Note : ce poème en écho de toutes les rumeurs débiles et cons temps forains d’une éventuelle et prochaine troisième [unième] guerre mondiale — et allez-y comme je te pousse mémère dans les orties — c’est Nowelle, les gars.
Et à l’heure de jeunes faux expatriés et de vrais guerriers d’invraisemblables combats.
Ah, mais non, fouchtra de puteborgne, frères humains qui avec moi pétez, en vérité, je vous le dis, une bonne guerre universelle jungleuse de tout poil et tous azimuts demande beaucoup plus d’intelligence, d’organisation et de courage qu’on en a actuellement à tous les étages branchés hein !
Bon sinon, j’attire humble votre aimable attention sur le fabuleux tableau [et tout un roman, je vous le dis] en illustration de ce poème niais, et qui est l’œuvre de Frans Hals, dit Le Jeune (1618-1669), lui-même, œuvre de Frans Hals Le Vieux (1580-1666), photographe de René Descartes entre autres antiques et inutiles crétins…
...
Regardez bien.
Il est quand même bon d’apprendre parfois et par foi, que des infans puérils peuvent être dignes de leurs pères, grands ou petits, en forgeant sur leurs épaules de géant ou de nain, dans leur foulée spontanée, de tels trucs spirituels, humanistes, fondamentaux, quantiques quoi.
À l’instar des fils de Bach ou de leurs frères, mais je radote.
 
Illustration : Frans Hals, dit Le Jeune, 1618-1669, Jeune Soldat, 1650, huile sur toile, 113 x 83 cm, Musée de l’Hermitage, Saint-Pétersbourg, Europe (palsambleu, je vais encore me faire engueuler)
 
Fin de loup
Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

serrurier pas cher paris 21/12/2014 09:24

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement