De Rabelais à Sade en passant par la Bastille, l'île d'Elbe,Charenton et l'abbaye de Thélème.

Publié le 2 Décembre 2014

Portrait imaginaire du XIXème siècle, par H. Biberstein : Sade soumis aux quatre vents des suggestions diaboliques (Wikipédia)

Portrait imaginaire du XIXème siècle, par H. Biberstein : Sade soumis aux quatre vents des suggestions diaboliques (Wikipédia)

« Car comment pourrais-je, dit-il, gouverner autrui, qui moi-même gouverner ne saurais ? […] Fais ce que voudras » (Rabelais, Gargantua)
 
Nous voici donc en décembre à descendre doucement, mais sûrement dans les frimas des nuits d'hiver. Heureusement au bas de la pente, il y aura le solstice et son long virage vers le prochain équinoxe et un autre printemps.
Cette première semaine du dernier mois de l'année fait d'usage tomber le peu de feuilles que certains arbres rebelles avaient gardées sur eux non pas par coquetterie, ni oubli, mais pour une dernière nique à tous les vents paresseux d'automne, pour le fun, pour l'éternité, pour la gloire.
C'est aussi un 2 décembre de l'an 1814, il y a deux cents ans, qu'un démoniaque, vieux et divin marquis banda une ultime fois en pensant à une certaine Justine, sa créature de toujours.
...
 
Bonaparte jetant au feu un livre de Sade, gravure (Wikipédia)

Bonaparte jetant au feu un livre de Sade, gravure (Wikipédia)

Donatien Alphonse François de Sade (1740-1814) mourut en effet ce jour de cette année-là dans un hospice de fous, après y avoir passé onze ans d'enfermement sur l'ordre d'un certain Napoléon Bonaparte qui, alors premier consul, voulait se rabibocher avec le Pape en enfermant ou éloignant tous les libertins du pays, dont ce satané marquis que Louis XVI avait lui-même embastillé fort longtemps.
C'est d'ailleurs aussi un 2 décembre 1804, que Bonaparte se fit couronner empereur en mettant ainsi un point d'orgue, sinon un poing final à la Révolution, pour se retrouver lui-même, dix ans plus tard, en exil, à l'île d'Elbe, au moment de la mort de Sade, sachant que ce dernier avait été de plus condamné et emprisonné par la Terreur et avait de peu échappé au sinistre coupe-cigare très en vogue à l'époque...
...
Pauvre Sade, qui loin d'inventer le sadisme qui existait depuis la plus haute antiquité, voire la nuit des temps, essuya les plâtres de l'humanisme qui n'existe que par la libre imagination et l'expression sagace de toutes les vertus comme de tous les vices humains. 
Il avait du pourtant connaitre maitre François Rabelais qui, comme lui, mourut en prison pour pas  mal de libertines gaudrioles qui n'était pas du goût des multiples tartuffes alors au pouvoir.
...
Bon d'accord, le papa de Gargantua, de Panurge et de Pantagruel ne faisait pas trop dans le porno-gore du Divin Marquis, mais il avait appris à ses dépens, sa fortune et sa liberté que pour garder le moral, on peut rire de tout, sauf de la morale des autres, surtout s'ils sont au pouvoir. 
Je me demande du reste, si Sade n'était pas en fait un peu masochiste sur les bords, entre Sodome et Gomorrhe, voire Charybde et Scylla.
Il avait cependant vécu dans une époque où déjà le monde entier cherchait fou la démocratie, cette sacrée petite garce, qui de nos jours, sans doute à cause du sadisme, de la puissante immoralité et du cynisme putassier de nos gouvernants incompétents et d'autres zélites hagardes, paumées, à la ramasse de tout et de n'importe quoi, font de ce système à jamais mythique et légendaire, le comble du sadomasochisme.
...
Deux cents ans après, on t'aime toujours Beau Marquis, même si tu n'as plus rien à foutre de nous, pauvres pêcheurs.
Reste avec nous.
 
Fin de loup
Repost 0
Commenter cet article

Agg 07/12/2014 01:01

Comment donc, cher loup, vous osez rendre hommage au vieux marquis malgré les cris d'orfraie de Michel Onfray (les cris d'onfray, du coup), apôtre grisâtre de l'hédonisme solaire, qui a publié il y a un peu un décret moraliste contre le bon Donatien ? Je suis choqué. ;-)

en savoir plus 05/12/2014 03:16

J'aime bien votre site internet , merci et bravo ! continuez comme ça !

Je me permet de mettre un lien vers mon site , n'hésitez pas à venir !

A trés bientot