Faux tigre et vrai moustique

Publié le 23 Novembre 2014

Faux tigre et vrai moustique
On ne parle jamais assez de notre beau département de Seine et Marne (le 7-7 pour les Vazy) qui, outre la richesse de réunir un fleuve républicain et une rivière de grande goguette, compte parmi ses paysages, Fontainebleau (le château et surtout, la forêt), Vaux le Vicomte (qui, de fait vaut tous les contes de fées comme aurait pu dire ce renard de La Fontaine à cet infortuné écureuil de Fouquet), mais aussi ce grand et mirobolant temple en faux plastoc festif qu'est Disneyland.
Ce n'est pas rien, quand même.
Cela étant, il y a quelques jours de novembre, l'actualité buzzique et im-médiatique jeta un œil angoissé sur notre 7-7 des familles au motif de l'errance sauvage, inopinée et consécutivement illégale d'un grand félin que d'aucuns qualifièrent derechef de « tigre ».
Aussitôt, le préfet seinetmarnais cria au loup (sachant qu’il doit y avoir en France aujourd’hui, plus de tigres du Bengale prisonniers que de loups d’Europe libres) et ordonna par principe et par précaution le couvre-feu sur tout son fief soixantedixseptard : on enferma donc les enfants, les veuves et leurs arrière-arrière-arrières-grand-mère ; on attacha les scouts et autres randonneurs ; on ferma les bureaux de poste et les caisses d'allocations familiales ; on mît en garde-à-vue tous les directeurs de zoo, de parc animalier, de cirque et tous les Bengalis, Roms ou Pakistanais peu ou prou naturalisés susceptibles d'élever des tigres dans leur baignoire et enfin, on envoya quelque cent-cinquante gendarmes (ils furent un jour des dizaines de milliers pas payés à chercher la bête du Gévaudan) et un hélicoptère pour traquer le fauve fourvoyé entre un parking de supermarché et une autoroute qui, s'ils sont à bien des égards des jungles terribles et sombres quelque part, ne figurent pas encore sur la liste des lieux interlopes d'interdits de séjour ou autre paradis fiscal.
...
Trois jours plus tard, le tigre ne l'était plus selon des traces découvertes, mais courait toujours incognito, félin, introuvable et inoffensif.
Bref, la Seine-et-Marne n'aura pas eu sa Bête et le Gévaudan (la Lozère, le 4-8 pour les Vazy) peut toujours lui faire une nique profonde et goguenarde. Ah mais !
...
Bon, moi, je suis très déçu par cette histoire qui se termine bien pour le préfet et tous les autres petits chaperons roses de son comté. J'aurais aimé l'apparition terrifiante d'un monstre sanguinaire et féroce capable de faire vraiment peur aux petits comme aux grands, histoire de remettre un peu de nature et de réalité dans notre présent qui, avouons-le, en manque terriblement.
Mais que sont devenus les loups et les ogres d'antan, ma bonne d'âme ?
...
Un instant, j'ai rêvé au fantôme du tigre Shere Khan ou à son descendant passant dans le 77 dans son éternelle et vengeresse recherche de ce petit branleur de Mowgli (ou de son descendant). Il y aurait eu matière alors à écrire un troisième Livre de la Jungle, comme ce bon Kipling en eut toujours envie.
Je me serais aussi contenté du tigre de Pi, celui de l'Odyssée de Pi (un superbe film tiré d'un excellent roman de Yann Martel) essayant de retrouver son compagnon de naufrage pour lui signifier enfin qu'il ne l'avait jamais méprisé, mais qu'il n'était qu'un tigre, une pauvre bête ignorant même que la piscine Molitor (le vrai prénom de Pi pour ceux qui ne connaissent pas cette histoire) ne se trouve pas dans le 7-7, mais beaucoup plus à l'ouest, dans le 75-16.
...
Oui, je sens que l'on va me dire que ces tigres-là n'ont jamais existé et qu'ils ne sont que d'imagination, de synthèse ou virtuels et que le tigre du 77 n'est qu'un aimable canular.
À cela, je répondrai qu'il y a sans aucun doute maintenant des tigres encore plus dangereux en Seine et Marne, comme dans toute la France, voire l'Europe : cet impitoyable tueur se nomme Aedes (Stegomyia) albopictus, alias le moustique-tigre ! (Je le nomme : moustigre, c'est plus facile à dire et à écrire)
Faux tigre et vrai moustique
Cet être infernal concentre en effet toutes les qualités de survie de la mouche, de la tique et du tigre pour notre efficace et parfaite éradication.
Sachez et tremblez bonnes gens que cette bestiole est le plus grand tueur de l'humanité et d'autres espèces, loin, mais bien loin devant le tigre, le loup et le serpent et que vous en avez peut-être un représentant non loin de votre oreiller...
Dormez bien quand même.
 
 
Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Bestiaire, #Kipling, #Angoisses

Repost 0
Commenter cet article

Bruno 29/11/2014 14:08

Je n'ose imaginer un moustique de 300 kilos.

Martin-Lothar 29/11/2014 18:32

Bruno : une belle seringue, en effet !