De l'anémoprotèrhydromanie

Publié le 9 Mai 2014

De l'anémoprotèrhydromanie

L'anémoprotèrhydromanie est une maladie mentale affectant bon nombre d'énergumènes im-médiatiques, artistiques ou politiques et se caractérisant par une pulsion pavlovienne pour créer des microscandales à propos de tout, de rien, et le plus souvent, de n'importe quoi de chez Nawak & Toussa Ltd.

Il s'agit surtout pour l'olibrius atteint de cette psychopathie frénétique de faire parler de lui, en bien, en mal ou en travers, peu importe, mais en faisant passer aux yeux ou aux oreilles d'un maximum de badauds moutonniers ou trollesques sa vessie calcareuse pour le phare d'Alexandrie ou son anus cervical vermineux, lubrique et lubrifié pour le tonneau des Danaïdes afin évidemment de ramasser un jour ou l'autre le plus de pognon possible.

J'ai inventé ce mot barbare, mais technique, à partir de quatre racines aussi grecques que Poséidon, Georges Moustaki et Éole enfin réunis, savoir : anémo (vent), protèrion (coupe ou verre à boire), hydro (eau) et manie (manie, addiction).

Bref, l'anémoprotèrhydromanie n'est pas autre chose que l'art ou le vice de faire une tempête dans un verre d'eau.

Il va de soi qu'en notre époque ouébique, internautique, qu'en notre temps profus de tollés toilés, de souks culturels, ethniques et éthiques, de bazars clownesques et fluo d'intellos jean-foutre nombrilistes, de philo-sophistes égotistes, exotiques en tongs kaki, d'artistes glandeurs, parasites et coprophiles de journaleux incultes, aliénés, menteurs, inféodés, de rombières et de rombiers de tout poil indignées et indignes de tout ce qu'ils n'ont jamais été, ni fait, de politi-chiens écrasés par leur casserolerie caudale et aboyant plus que jamais la caravane d'une Histoire parkinsonnée à mort, les l'anémoprotèrhydromanes deviennent légions et lésions.

...

Dans le même genre, je vous propose d'autres mots nouveaux de mon invention :

Abuzzerie : mot-valise composé de buzz, de buse et de abus ;

Touitannerie : composé de Twitter, de tanner et d'ânerie ;

Ou touitornade : de Twitter et de tornade (souvent dans un dé à coudre, vu le nombre de caractères autorisés) ;

Faceboucannerie : de Facebook, de boucan, et d'ânerie ;

Faceboucaniaiserie : de Facebook, de boucan, boucanier (pirate) et de niaiserie.

 

Fin de loup

Rédigé par Martin-Lothar

Publié dans #Le Dico, #Angoisses

Repost 0
Commenter cet article

Berthoise 10/05/2014 09:29

Joli mot, Mais pas très facile à placer. Déjà le prononcer, c'est tout un programme.